Actualité

Energie : La SONABEL lance Africit-e, un projet de déploiement de compteurs intelligents

La SONABEL a procédé ce 23 octobre 2020, au lancement du projet pilote de déploiement de compteurs intelligents à la cité Azimo. Ce nouveau système de gestion dénommé Africit-e, permettra désormais de relever les consommations à distance et à rythme régulier et d’éditer les factures à dates régulières sans déplacement d’un agent de la société nationale d’électricité.

Africit-e est un projet qui vise à améliorer la qualité du service de fourniture de l’électricité à travers l’installation d’équipements modernes. Grâce à des compteurs intelligents qui seront placés dans 560 ménages de la cité Azimo Ouaga 2000, plus besoin d’avoir un agent releveur qui va passer chaque mois pour relever l’index de consommation. Les compteurs intelligents communiqueront directement avec le système d’information central Africit-e au travers des concentrateurs. Ceux-ci seront équipés d’une puce GSM et feront remonter les données via un réseau GPRS.

Selon Baba Amed Coulibaly, directeur général de la SONABEL, ce nouveau système de gestion des compteurs, découle de la ferme volonté de son institution, de moderniser ses services commerciaux à travers une digitalisation progressive et continue des prestations. Il permettra donc à la nationale de l’électricité, d’avoir un meilleur contrôle du réseau et de détecter les surcharges souvent constatées sur les réseaux dans certains quartiers, entrainant des coupures locales.

Le DG de la SONABEL, Baba Amed Coulibaly

Quant au client, il pourra suivre quotidiennement sa consommation et même visualiser sa facture, grâce à une application téléchargeable sur le téléphone. Ce qui va l’aider à optimiser sa consommation. De plus, les compteurs seront installés gratuitement et n’entraineront aucun changement dans la consommation habituelle du client, promet le DG de la SONABEL.

Ce projet pilote de déploiement de compteurs intelligents, est le fruit de la coopération entre la SONABEL et un consortium d’entreprises françaises. Il est entièrement financé par la France à environ 460 millions de FCFA. Selon Luc Hallade, ambassadeur de France au Burkina, ce projet fait suite au sommet Afrique-France qui devait cette année être consacré à « la ville durable » mais qui n’a pas eu lieu à cause du coronavirus.

L’ambassadeur de France au Burkina, Luc Hallade

Un appel à candidature a néanmoins été lancé pour recruter des entreprises françaises innovantes, pour répondre à ce besoin de développer des villes innovantes en Afrique. Trois projets ont été retenus pour le Burkina, parmi lesquels celui du déploiement des compteurs intelligents. Il espère que le projet sera bénéfique aussi bien pour les clients que pour la SONABEL et sera repiqué partout dans le pays, car l’accès à l’énergie est incontournable pour le développement du pays et le confort des populations.

Les habitants de la cité Azimo par la voix de leur représentant, ont exprimé leur pleine adhésion au projet. Le déploiement des compteurs intelligents devrait être effectif d’ici juin 2021. La phase pilote permettra de relever les limites de ce nouveau système de gestion de compteurs, afin de le parfaire pour pouvoir l’étendre sur l’ensemble du territoire national.

Armelle Ouédraogo

Lefaso.net

Source : lefaso.net

Faso24

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Generated by Feedzy
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com