Actualité

Insécurité au Burkina : La « situation reste toujours préoccupante » (Cheriff Sy)

Le ministre d’Etat, ministre de la défense, a procédé à la cérémonie d’ouverture du premier conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM) de l’année 2020 du département de la défense. La cérémonie d’ouverture a eu lieu le vendredi 23 octobre 2020. Lors de ce CASEM, les acteurs vont s’informer et échanger sur la mutuelle des forces armées nationales, la comptabilité matière et de la situation sécuritaire.

Des officiers des garnisons du Burkina Faso et ceux détachés dans les autres départements ministériels se sont retrouvés pour le premier Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM) de l’année 2020, le vendredi 23 octobre 2020 à Ouagadougou.  

Au cours de ce CASEM, ils vont s’informer et échanger d’abord sur la Mutuelle des forces armées nationales (MUFAN) et son évolution en Caisse d’assurance maladie des armées. Comptant 95% d’adhérents du personnel des Forces armées nationales (FAN), l’exposé sur ce thème va permettre aux différents participants d’être au même niveau d’information sur les innovations majeures et les nouveaux défis qui les attendent dans le processus de développement de cette nouvelle structure.

Ensuite, la question de la comptabilité matière va être touchée du doigt. Le ministre de la défense, Cheriff Moumouni Sy a laissé entendre que sa prise en compte vise à assurer une bonne gouvernance du patrimoine financier de l’Etat, par sa connaissance exacte et sincère en qualité et en valeur, sa sécurisation et le suivi de son utilisation, afin d’assurer la performance des structures administratives et rationnaliser les dépenses de l’Etat.

Et enfin, les participants échangeront sur la situation sécuritaire. Pour le ministre de la défense, la « situation reste toujours préoccupante ». Mais « depuis le dernier CASEM en décembre 2019, a-t-il poursuivi, on peut noter que la situation sécuritaire sur l’ensemble du territoire a connu une légère amélioration ».

Selon Cheriff Moumouni Sy, les terroristes n’attaquent plus les positions militaires mais dirigent désormais leurs exactions contre essentiellement des objectifs civils.

Ainsi, pour le ministre de la défense, ces trois thématiques vont constituer des sujets d’intérêts importants pour la gouvernance et vont permettre aux premiers responsables du département de la défense d’être au même niveau d’information et de contribuer ainsi à l’atteinte de leurs objectifs communs.

Mariam NIGNAN (Stagiaire)

Burkina 24

Source : Burkina24.com

Faso24

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com