Actualité

Éducation : L’école primaire publique de Doundoulma célèbre son jubilé de diamant

L’école primaire publique de Doundoulma dans la commune rurale de Tanghin-Dassouri a 60 ans. L’Amicale des anciens élèves a décidé de marquer le coup en célébrant le jubilé de diamant de leur école, le samedi 24 octobre 2020. Ils avaient à leurs côtés le ministre en charge de l’Éducation nationale, Pr Stanislas Ouaro.

C’est une foule des grands jours qui a effectué le déplacement à l’école primaire publique de Doundoulma dans la commune rurale de Tanghin-Dassouri. Personne ne voulait se faire conter l’événement. Autorités coutumières, politiques, élèves, populations, ressortissants de la commune, tous ont tenu à être présents pour la célébration des 60 ans de l’école. Le tout premier directeur de l’école, Tibila Vincent Sawadogo, aujourd’hui âgé de 84 ans, a même tenu à faire le déplacement, malgré son grand âge.

Tout a commencé par une classe

Pauline Ouédraogo/Zoma, directrice de l’école de Doundoulma, aujourd’hui Doundoulma A, a rappelé que c’est le 17 octobre 1960, que l’école primaire publique de Doundoulma a ouvert ses portes avec une classe. Elle a par la suite été normalisée en 1986. À ce jour, ce sont 48 promotions d’élèves qui y sont passées. Les élèves des quatre premières promotions de l’école sont, eux tous à la retraite pour ceux qui ont été salariés du public ou du privé. Le ministre de l’Éducation nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales, Pr Stanislas Ouaro a tenu à rendre hommage aux anciens enseignants et n’a pas manqué d’inviter les jeunes enseignants à emboiter le pas de leurs devanciers. « Je voudrais dire aux anciens enseignants à qui je rends hommage, de se sentir fiers du résultat de leur travail et par la même occasion, demander aux jeunes enseignants de puiser leur récompense dans cette fierté à contempler le produit fini », a-t-il souligné.

Les invités lors de la célébration du 60e anniversaire de l’école de Doundoulma

60 ans et pas de latrines

La célébration du jubilé de diamant a été l’occasion pour les représentants des élèves, mais aussi pour la directrice de l’école de Doundoulma, d’adresser des doléances au ministre de l’Éducation nationale. Ainsi, les élèves ont relevé que leur école ne possède pas de latrines. La directrice est quant à elle revenue sur la vétusté et le manque de matériel didactique et de mobilier. À cela s’ajoute l’absence d’éclairage.

Pr Stanislas Ouaro qui a prêté une oreille attentive aux doléances, a jugé inadmissible que l’école n’ait pas de latrines. Il a pris l’engagement de résoudre ce problème. « Nous n’avons pas le choix de réaliser des latrines pour l’hygiène des enfants, mais surtout pour la question de l’hygiène menstruelle pour les filles. Vous savez que la mauvaise gestion de l’hygiène menstruelle des filles est un facteur d’abandon scolaire », a relevé le ministre. Il a indiqué que son ministère a reçu sept milliards de dollars du Partenariat mondial pour l’éducation dans le cadre de la riposte au Covid-19. Ce financement permettra de réaliser des latrines, des forages, mais aussi des tables-bancs.

Pr Stanislas Ouaro rend hommage aux anciens enseignants

Le ministre a également indiqué qu’il a pris note de la nécessité de réaliser des classes supplémentaires au vu des effectifs de l’école.

L’Amicale des anciens élèves de l’école primaire publique de Doundoulma a décerné des attestions de reconnaissance aux anciens enseignants et au premier directeur de l’école pour les efforts consentis dans l’éducation des enfants.

Le ministre de l’Education nationale, Pr Stanislas Ouaro, remet du matériel à l’école de Doundoulma

Du matériel didactique a aussi été remis par le ministre de l’Éducation nationale et par Abdoul Ouédraogo, président-directeur général de la société Abdoul Services international, co-parrain de la cérémonie.

Justine Bonkoungou

Lefaso.net

Source : lefaso.net

Faso24

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com