Actualité

Burkina : IRSOA réalise un sondage avant l’élection présidentielle


Dans l’optique de mesurer les perceptions, les préoccupations, les attentes et les intentions de vote des burkinabè à la présidentielle de novembre 2020, l’Institut de Recherche et de Sondage Apidon ( IRSOA) a mené une série de sondages par quotas 2020. Réalisée au cours des mois de septembre et d’octobre, l’enquête a concerné les populations des 13 régions et des 45 provinces du pays. Les résultats du sondage ont été présentés à la presse ce jeudi 29 octobre 2020, à Ouagadougou.

L’enquête a été conduite par une équipe d’experts sous la direction du Docteur Gambetta Aboubakar NACRO, Statisticien-Economiste-Gestionnaire, assistée par les Ingénieurs Souleymane Ouédraogo et Abdoul Aziz Ouédraogo respectivement Statisticien-Economiste Financier et Statisticien-Economiste. Sous l’éclairage et les directives de cette équipe d’experts, de jeunes ingénieurs des travaux en statistique de gestion issus de la filière Statistique et Gestion de Apidon Academy of Science (2AS) ont coordonné la collecte et la compilation des données.

Il ressort d’emblée des sondages que les principales préoccupations des Burkinabè sont entre autres la paix, la securite et l’employabilité des jeunes.

Selon ce sondage, 44,4% des jeunes font confiance à l’actuel président

Aussi, selon les avis sur les intentions de vote du président, les résultats du sondage de l’IRSOA réalisé en septembre 2020 laissent voir le candidat Roch Kaboré avec 42.77% devant Eddie Komboigo 10.58% et Zephirin Diabré 10.47%. Kadré Désiré Ouédraogo vient ensuite en 4e position avec 3.37% et Isaac Zida 5e avec 1.69%.

Quand aux perceptions des jeunes de 18 à 35 ans concernant le probable futur président du Faso, l’enquête réalisée par l’Institut en Octobre 2020 présente le candidat Roch Kaboré avec 44,4% devant Eddie Komboigo 12,2% et Zephirin Diabré 10,1%. Isaac Zida vient ensuite en 4e position avec 6,6% et Kadré Désiré Ouédraogo 5e avec 2,9%.

Cependant, il est à remarquer que selon les enquêtes de l’IRSOA, il ressort 27% d’indecis. « Ces indécis sont des personnes qui n’ont pas encore dit vers qui sera dirigé leur vote», a expliqué Yvette Bonzi, directrice générale de Apidon Academy of science, par ailleurs directrice par intérim de l’IRSOA.

Pour la directrice, ce sont des personnes importantes vu leur taux élevé. Dans l’étape actuelle des statistiques, indique-t-elle, aucun candidat ne gagnerait les élections au premier tour. « Donc les 27 % peuvent constituer un point de basculement, c’est à dire que lorsqu’ils choisissent de voter pour l’un ou l’autre parti, on peut se retrouver à une victoire soit d’un coup au premier tour de l’actuel président soit à un second tour. Tout dépend de comment on séduit ces électeurs et comment on peut les arracher pour son compte», a-t-elle souligné.

Hervé KINDA (Stagiaire)
Minute.bf

Source : Minute.bf

Faso24

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Generated by Feedzy
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com