Actualité

Burkina/Trésor public: Le SATB réactualise sa plateforme revendicative à 19 points


Le Syndicat autonome des Agents du Trésor du Burkina (SATB) a clos son conseil syndical ordinaire, le mercredi 28 octobre 2020 à Ouagadougou. Un conseil au cours duquel le diagnostic de l’état des lieux des revendications a abouti à la révision de ses points assortiede trois résolutions majeures.

Venus de différentes sections, les agents du trésor réunis autour du SATB, ont 48 h durant, engagés des réflexions autour du thème: « Dans le contexte de remise en cause des droits et acquis des travailleurs, quelle réponse du SATB en particulier et de l’ensemble du mouvement syndical en général ? ». Des « échanges fructueux » selon Idrissa Sadou Tamboura, le Secrétaire général adjoint (SGA) de la SATB, qui ont permis « la réactualisation de la plateforme revendicative générale et adoption de résolutions ».

Au titre des revendications, M. Tamboura a rappelé qu’il y a « des anciens points qui n’étaient pas satisfaits ». « Depuis 2017, nous avions déjà un protocole d’accord, cela signifie que le plus important, ce n’est pas de le signer, mais plutôt d’obtenir la mise en application », a fait savoir M. Tamboura, relevant « la nécessité d’appliquer intégralement le protocole d’accord qui est toujours en souffrance ».

Aussi, des préoccupations toujours, le SATB a retenu entre autres, « les nécessités de formations, la prise du plan de carrière, le respect des libertés démocratiques et syndicales, l’arrêt des tracasseries à l’endroit des militants…» , portant l’ensemble des revendications à 19 points désormais.

En outre, dénonçant le comportement du gouvernement face à leur plateforme revendicative, les agents du SATB ont formulé des résolutions pour mieux se faire entendre. Ainsi, le conseil en appelle à « la dynamisation des sections et sous-sections du SATB dans les différentes structures », et invite l’ensemble des travailleurs du trésor à se tenir prêts, pour toute lutte engagée dans l’intérêt du peuple burkinabè. Dans ce sens d’ailleurs, le syndicat a invité ses militants à « la poursuite de la mobilisation » pour « une participation active aux luttes ».

Enfin, à l’endroit du gouvernement, M. Tamboura et ses camarades demandent d’une part, l’arrêt immédiat de l’application de l’Impôt unique sur les Traitements et Salaires (IUTS) et d’autre part, l’application de la décision de justice sur la réintégration des leurs qui ont été révoqués.

Avant de déclarer clos le présent conseil, le SGA du SATB a remercié les participants pour la qualité des contributions qui ont abouti à la prises des résolutions susmentionnées.

Franck Michaël KOLA

Minute.bf

Source : Minute.bf

Faso24

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com