Actualité

Législatives 2020 : L’UNIR/PS section Kadiogo en ordre de bataille


Alors que le top départ pour les campagnes en vue du double scrutin du 22 novembre 2020 a commencé, les femmes de l’Union pour la Renaissance/Parti Sankariste (UNIR/PS) de l’arrondissement 6 de Ouagadougou étaient en Assemblée générale (AG), idée de sonner la mobilisation pour une victoire du parti. C’était en présence d’une délégation conduite par Élie Zongo, le Directeur provincial de campagne du parti de l’œuf et par ailleurs, tête de liste Kadiogo.

Sorties massivement, les femmes de l’UNIR/PS ont rassuré la direction du parti de leur détermination à lui offrir une victoire au soir du 22 novembre. « Si nous vous promettons la victoire, soyez-en rassurés, vous allez l’avoir », promettent les femmes, convaincues par les idées sankaristes du parti de l’œuf. A ce sujet, « l’UNIR/PS ne ment pas, l’UNIR/PS ne vide pas les caisses de l’Etat », foi de Binta Ouedraogo/Hama, responsable des femmes du marché de Pissy, invitant ses camarades à ne pas céder face à l’achat des voix auquel s’apprêtent certains politiciens en ces temps.

Ainsi, en a-t-elle appelé ses camarades à « se mobiliser comme un seul homme pour qu’au soir du 22 novembre, les urnes soient remplies d’œufs ».

Binta Ouedraogo/Hama, responsable des femmes du marché de Pissy

Tout de même, les femmes ont invité l’UNIR/PS à ne pas verser dans la politique politicienne à travers des promesses qui ne seront pas tenues. Un message qui semble bien compris par la direction du parti, satisfaite de la mobilisation.

L’UNIR/PS rassurée de la mobilisation féminine

« Nous sommes venus prendre les bénédictions auprès du chef de terre de Pissy et nous sommes en plus rassurés par la mobilisation des femmes », s’est félicitée Elie Zongo. Sur la mobilisation, notamment, « notre objectif est d’avoir au moins 2 députés au Kadiogo, mais avec la mobilisation que nous venons de constater, nous risquons de revoir nos objectifs au-delà », a laissé entendre, le directeur de campagne provincial de l’UNIR /PS.

Les femmes des marchés et yaars de Pissy sont sorties pour soutenir l’UNIR/PS

Revenant sur ce que le parti veut offrir aux populations, « nous connaissons vos problèmes parce que nous les avons vécus », a-t-il indiqué, promettant d’accompagner les associations des femmes dans leurs petites activités par exemple.

A  travers « Le programme alternatif sankariste », qui est une adaptation des idées du président Thomas Sankara aux réalités actuelles selon M. Zongo, l’UNIR/PS promet, si elle a la confiance des populations,  « un projet de loi sur la question des lotissements », en plus de ce qu’elle entend défendre à l’hémicycle des secteurs sociaux comme éducation, la santé, etc.

Franck Michaël KOLA

Minute.bf

Source : Minute.bf

Faso24

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com