Actualité

Toma (Nayala) : 72 heures d’activités pour sensibiliser les populations sur la sécurité routière

La Direction régionale des transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière de la Boucle du Mouhoun, en collaboration avec l’Office national de la sécurité routière (Onaser), a organisé la 5e édition des 72 heures de la sécurité routière, du 22 au 24 octobre 2020 à Toma. Le lancement des activités a eu lieu le jeudi 22 octobre 2020 dans la salle polyvalente de Toma. Cette édition a été placée sous la présidence du gouverneur de la région de la Boucle du Mouhoun, représenté par Mariama Konaté/Gnanou, haut-commissaire du Nayala, et parrainée par Drissa Koussoubé, représenté par Siméon Toé.

La présente édition a été placée sous le thème « Synergie d’actions entre acteurs pour une culture de la sécurité routière ». L’activité a débuté par une conférence sur la sécurité routière. Ensuite, des élèves des différents établissements ont été initiés au code de la route, avec le concours de l’Auto-école « Kasero ».


Le deuxième jour, un cross populaire a été organisé, suivi de l’enrôlement pour le permis de conduire et d’une collecte des dossiers d’immatriculation. Une sensibilisation dans les écoles a été faite, suivie d’une initiation au code de la route et d’une sensibilisation à travers les artères de la ville de Toma. Le soir, une animation avec le camion-podium a permis de détendre l’atmosphère dans la ville. Le dernier jour, avant la clôture des activités, une sensibilisation a encore été faite dans les rues de Toma.

Pour Debkoun Aristide Méda, directeur régional en charge de la sécurité routière de la Boucle du Mouhoun, « les 72 heures de la sécurité routière sont une initiative des acteurs de la région, avec le soutien de l’Onaser. Elles ont pour objectif d’informer et de sensibiliser les citoyens de la région au respect des règles de la circulation afin de réduire considérablement les accidents ainsi que leur gravité ».


Pour le représentant du parrain, « l’organisation de telles journées pour sensibiliser et appeler les citoyens au civisme et au respect du code de la route, nécessite d’être encouragée et soutenue au regard de son importance ».[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Gaston Toé

Lefaso.net

Nayala

Source : lefaso.net

Faso24

Comments

comments

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com