Actualité

Elections 2020 au Burkina Faso : Tahirou Barry à la cérémonie du faux départ du Mogho Naaba

Dans le cadre de la course à Kosyam, le parti de Tahirou Barry, le Mouvement pour le Changement et la Renaissance (MCR) a rendu visite, le vendredi 13 novembre 2020 au Mogho Naaba Baongo, empereur des mossé. Ce rendez-vous, ayant servi de cadre d’échange entre le leader du parti et le roi a coïncidé avec la cérémonie du « Nabayius Gou » ou « le faux départ du Mogho Naaba ».

La scène s’est déroulée au niveau de l’aile gauche de la cour royale. Comme à l’accoutumée, le Mogho-Naaba Baongo, vêtu de rouge, était assis à l’entrée de sa cour. Devant lui, un cheval apprêté pour un voyage « de guerre » est tenu par un enfant de la cour royale.

 Après les salutations et implorations de ses ministres et ses notables, il est parti se vêtir en blanc « en signe de pardon » et a fait une apparition au cours de laquelle un coup de canon a retenti dans l’assistance. Environs 20 minutes plus tard, un second coup de canon a annoncé la fin de cette cérémonie.

Conseils

Ayant été témoin de ces faits, Tahirou Barry, candidat à l’élection présidentielle,  pour le compte du MCR, a donné ses impressions. Selon lui, « c’est une cérémonie qui est riche en symboles et en valeurs. La symbolique qui apparait dans toute sa dimension, c’est celle de la paix, de la sagesse et surtout de la préservation des acquis d’une communauté ».

Revenant sur l’objet de la visite, Tahirou Barry a déclaré que lui et ses militants ont profité de cette cérémonie pour présenter leurs respects à sa majesté et solliciter ses bénédictions.

Le candidat du MCR aux législatives est revenu sur le produit de ses échanges avec l’empereur. « À l’issue de nos échanges, nous sommes sortis suffisamment édifiés et enrichis par les précieux conseils que sa majesté a bien voulu  nous donner dans le cadre de cette compétition électorale. Il a souhaité que dans nos faits, dans nos actes dans nos discours, que les valeurs d’apaisement, d’appel à la cohésion sociale, d’appel à l’unité soient toujours portées ; et c’est  d’ailleurs ce qui figure dans notre slogan « Un Burkina plus fort et uni ».

Le Mogho Naaba par la voix de son porte-parole a tenu à faire savoir qu’il suit de très près les discours des différents candidats depuis le début de la campagne électorale.

Josué TIENDREBEOGO (Stagiaire)

Burkina 24

Source : Burkina24.com

Faso24

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Generated by Feedzy
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com