Actualité

Santé : Le personnel infirmier au coeur de la célébration de la journée mondiale de lutte contre le diabète

La communauté internationale célèbre chaque 14 novembre, la journée mondiale de lutte contre le diabète. Pour marquer l’évenement de cette année 2020, le ministère de la Santé et ses partenaires ont organisé un cross populaire suivi d’étirements et une séance de dépistage. Cette année le thème retenu est « Le personnel infirmier et le diabète ».

Au Burkina Faso, 4,9% de la population est diabétique. Un taux qui est en dessous de la réalité, puisque 2/3 des diabétiques ignorent qu’ils sont porteurs de la maladie. Beaucoup ne le découvriront que lors de complications. Parmi les facteurs de risques, figure le manque de sport. Ce qui fait dire au Dr Emmanuel Sienou, directeur général de la santé publique : « L’activité physique est un point essentiel de prévention de la maladie car elle minimise les facteurs de risque. L’organisation de ce cross suivi d’étirements, a pour but d’interpeller l’ensemble de la population sur le bien fondé du sport sur la santé ».

Le thème retenu cette année pour la célébration de la journée mondiale de lutte contre le diabète est « Le personnel infirmier et le diabète ». Le choix d’une telle thématique s’explique par le fait que le personnel infirmier est en premiere ligne pour recevoir les malades et les prendre en charge. A eux seuls, ils accueillent plus de 80% des patients surtout au Burkina.


Seance d'etirements après le cross

Quand ceux-ci arrivent à l’hôpital, ils sont déjà a un stade avancé de la maladie. « L’implication du personnel infirmier dans la lutte devrait permettre le dépistage précoce des malades. C’est pourquoi ils ont besoin d’être outillés pour proposer le dépistage aux personnes à risque notamment les sujets âgés de plus de 40 ans, les personnes en surpoids et les femmes enceintes », affirme Dr Marie Emmanuelle Zouré, directrice de la prévention et du contrôle des maladies non transmissibles (MNT).

Les participants au cross

Au Burkina, l’OMS est un partenaire technique qui apporte son appui au ministère de la Santé pour la mise en oeuvre de programmes en direction de la population. « Nous avons travaillé sur la conception d’un module de formation des agents de santé et nous avons contribué à faire l’expérience pilote du dépistage précoce dans plusieurs centres de santé à travers le pays. Faire le dépistage précoce permet de prendre les mesures nécessaires pour éviter les complications comme les AVC, la crise cardiaque, ou encore l’amputation des pieds » a expliqué Dr Ould Sidi Mohamed, point focal MNT de l’équipe pays de l’OMS au Burkina Faso.

Seance d’etirements après le cross

Acteur présent aux côtés du ministère de la santé, l’ONG « Santé diabète » oeuvre dans la lutte contre la maladie en Afrique. Elle a mis en place un dispositif qui va de la prévention à la prise en charge. Ses principales activités consistent en la sensibilisation, la mise sur pied de postes avancés de dépistage. Santé diabète accompagne aussi le ministère de la Santé dans le renforcement de capacités du personnel soignant afin de décentraliser la prise en charge de la maladie.

Il faut noter que le diabète est une maladie chronique non transmissible. Ces dernières années, elle a pris des proportions inquiétantes au Burkina Faso, au point de devenir un problème de santé publique. Pour prévenir sa survenue, il faut pratiquer une activité physique régulière, consommer beaucoup de fruits et légumes et ne pas manger ni trop gras, ni trop sucré, ni trop salé.

Armelle Ouedraogo

Lefaso.net

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com