Actualité

Campagne électorale : A Bobo, et en attendant son meeting de fin, Zéphirin Diabré chez les autorités coutumières et religieuses

Dans quelques heures (20 novembre à minuit), la campagne électorale referme les portes pour faire place au scrutin (22 novembre). A l’Union pour le progrès et le changement (UPC), l’heure est surtout aux derniers réglages pour le meeting final à Bobo-Dioulasso, dans l’après-midi de ce vendredi 20 novembre 2020. En attendant, le candidat du parti, Zéphirin Diabré, a mis à profit cette journée de jeudi, 19 novembre, pour rendre visite aux autorités coutumières et religieuses de la ville.

C’est par la région du Centre-est, Tenkodogo, que Zéphirin Diabré a ouvert le bal de ses meetings régionaux qui l’ont conduit, à la date du mardi, 18 novembre 2020, à la douzième et avant-dernière étape, la région des Cascades, Banfora. Pour le meeting final, c’est Bobo-Dioulasso (capitale économique) qui l’abrite ce vendredi 20 novembre 2020.

A quelques heures de l’événement, le leader des « lions » a profité de la journée de jeudi pour faire un carton plein de visites aux autorités coutumières et religieuses de la ville de Sya et sacrifier à des évènements sociaux de proches politiques (compassion à des familles éplorées).

Zéphirin Diabré a, à chaque étape, remis un exemplaire de son projet de société

Dès les premières heures de la journée, et accompagné d’une forte délégation, Zéphirin Diabré s’est rendu chez Sa Majesté le chef suprême des Bobo mandarins où il a demandé bénédictions et conseils pour cette ultime étape. Il a profité de ce passage pour remercier le leader coutumier pour ses efforts pour la préservation de la paix et la cohésion sociale.

 » Vous êtes chez vous. Que l’objectif pour lequel vous êtes venus soit atteint », a béni le tuteur, qui a livré un message d’encouragement, d’unité et de cohésion nationale.

Le même objet de visite a été partagé avec d’autres leaders communautaires, notamment le chef Peul.

A l’archidiocèse de Bobo-Dioulasso, Lafiaso, l’équipe de Zéphirin Diabré a reçu de la part de monseigneur Paul Ouédraogo, des voeux de paix pour elle-même, pour la classe politique et pour l’ensemble du pays. Le leader religieux a invité les Burkinabè à prier pour des élections apaisées et pour la paix et la stabilité du pays. « C’est bien que nous sachions nous tourner vers lui (Dieu), parce que nous sommes tous entre ses mains », a recommandé monseigneur Paul Ouédraogo, pour qui : « Un pays, pour se construire, a besoin de tous ses fils, il a besoin de paix ».


Pour sa part, Zéphirin Diabré s’est satisfait des conseils et a exhorté l’autorité à toujours maintenir la dynamique d’éducation des populations.

« Nous nous inscrivons entièrement dans votre message de paix. En 2015, nous l’avons démontré, en allant féliciter le vainqueur. (…). Ce qui nous unit est plus fort que ce qui nous sépare », a-t-il acquiescé, ajoutant que son éducation est celle de paix, de rassemblement, de fraternité.

Même message chez les communautés musulmane et protestante.

Tous ont souhaité des élections apaisées, un Burkina de paix, de stabilité, de cohésion sociale, d’unité entre ses filles et fils.

Toutes ces autorités morales ont demandé à chaque Burkinabè, quelle que soit sa position, d’oeuvrer à ces valeurs communes sus-évoquées.

O.L.O

Lefaso.net

Comments

comments

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com