Actualité

Droit à l’alimentation : l’ADF/RDA s’engage à en faire un droit constitutionnel une fois au pouvoir

Après le CDP, le mouvement Agir ensemble et l’UPC, c’est au tour de l’ADF/RDA de recevoir la coalition des OSC pour le droit à l’alimentation ce 19 novembre 2020 dans le cadre de sa campagne « Moi président… ».

Lancée le 9 octobre dernier, la campagne « Moi président… » vise à faire prendre l’engagement de faire du droit à l’alimentation une réalité dans la prochaine Constitution burkinabè par les différents candidats à l’élection présidentielle du 22 novembre prochain une fois élus. Tout comme les candidats des autres partis politiques rencontrés, Karim Sinaré a au nom du parti Alliance pour la démocratie et la fédération/Rassemblement démocratique africain (ADF/RDA), pris l’engagement de faire de ce droit une réalité une fois que son candidat, Gilbert Noël Ouédraogo sera élu au soir des élections prochaines.

Tout en excusant son candidat qui est sur le terrain à la conquête de l’électorat, Karim Sinaré après avoir pris l’engagement « ferme » de faire de ce droit une réalité dans la prochaine Constitution burkinabè, a indiqué que le sujet est fondamental et qu’il tient à cœur à Me Gilbert Noël Ouédraogo. « Ce n’est pas seulement un engagement mais quelque chose qui sera véritablement mise en œuvre si toutefois, nous avons l’onction du peuple burkinabè », a-t-il ajouté.

Pour M. Sinaré, c’est un droit fondamental qui ne devrait même pas attendre pour être inscrit dans la Constitution : «il rejoint le droit à la vie.» Il insiste d’ailleurs qu’il ne suffit pas de donner de la nourriture mais qu’il faut qu’elle soit disponible et équilibrée. Le DNC de l’ADF/RDA ajoute d’ailleurs que le futur président devra mettre l’accent sur la protection des consommateurs et miser sur la sensibilisation et l’éducation des populations à une bonne alimentation. Si Frédéric Ilboudo, chargé de plaidoyer à l’ONG Hunger free world et membre de la coalition a insisté sur le respect de cet engagement, M. Sinaré lui également, a invité la coalition continué son rôle de veille mais aussi, à se rendre disponible en temps opportun pour le travail de sensibilisation sur le terrain.

En rappel, la campagne « Moi président… » a été lancé le 9 octobre dernier. La coalition est composée des ONGs Hunger free world et les Nouveaux droits humains, du Club des journalistes et communicateurs en nutrition et sécurité alimentaire, du Réseau des parlementaires pour la nutrition et sécurité alimentaire et de l’ONG, du Mouvement burkinabè des droits humains et des peuples (MBDHP).

Source : Fasozine.com

Faso24

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com