Actualité

Course hippique présidentielle : Coup sûr le N°9, surprise le N°3, tocard le N°1

La LONAB a remis officiellement un gain de plus de 84 millions de Fcfa à un heureux gagnant le 19 novembre 2020 à Bobo-Dioulasso. Le chanceux est un mécanicien de profession. Lorsque Dimitri Ouédraogo, journaliste à Lefaso.net a appris cela, il décide de tenter sa chance afin de faire partie des millionnaires du Burkina. Ce vendredi matin, après la conférence de rédaction, il prend la direction d’un Kiosque PMUB. Il rencontre un pronostiqueur de chevaux. Il décide de se faire aider pour le choix de ses numéros. Il constate que Jean Michel Bazire, le parieur, est plutôt préoccupé à pronostiquer non pas sur des chevaux qui courent en Europe, mais plutôt sur le futur locateur de Kosyam. Là, Dimitri fait appel à sa curiosité journalistique. Il revient à la rédaction avec les pronostics du joueur. Voyons ensemble !

D’emblée, le parieur précise que la course est un 4+1. Les élections ont lieu un dimanche. Le type de course est un attelé. Les chevaux devront courir tout droit sans obstacles ni avec chariot de 6h à 18h. La distance ne sera pas 1500 m. Les chevaux et leurs jokers devront séduire 6 492 026 d’électeurs. Dans son programme du jour, il a des commentaires sur toutes les candidatures. Le couloir N°1 est occupé par Pascal Do Sessouma. Il est le joker mais ne dispose pas d’entraineur. Son cheval a la corde à gauche avec un sabot ferré. Sans expérience notable, sa tâche s’annonce compliquée.

Le couloir N°2, c’est l’avocat Ambroise Segui Farama qui l’occupe. Joker d’un étalon, il n’a remporté aucune course depuis qu’il était avec l’UNIRPS. Sans entraineur après son divorce avec maître Benewende Sankara, il devrait surmonter sa pénalisation. Ambroise Farama, l’anti-impérialiste a la corde de son cheval à droite, le sabot droit également ferré.

Au couloir N°3, on retrouve Wend-Venem Eddie Komboigo. C’est un joker sérieux clame Jean Michel Bazire. Il a peu d’expérience mais il présente un fort potentiel. Entrainé par Achille Tapsoba, dressé par Blaise Compaoré, le joker Eddie et son étalon ont une chance de finir 1er. Le cheval court néanmoins sans corde. Les sabots ne sont pas non plus ferrés.

Au couloir N°4, Ablassé Ouédraogo tentera de faire forte sensation. C’est sa deuxième expérience. Seulement, il est lui-même l’étalon (Ouédraogo), le joker et l’entraineur. Cela semble trop pour un candidat. C’est une impasse. La preuve, malgré un programme d’entrainement établi, il était difficile de le suivre sur le terrain.

Le cheval N°5 est monté par Kadré Désiré Ouédraogo. C’est un joker sérieux mais sans expérience dans cette course. Il dispose également de plusieurs entraineurs, Melegué Traoré, Boureima Badini. Bref, la corde de son cheval est à droite avec les quatre pattes ferrées. Il mérite tout de même de trouver son jour.

Le cheval N°6 est conduit par Yacouba Isaac Zida. C’est un joker dynamique avec la corde à droite pour son cheval. Il est entrainé par Augustin Loada. Ancien Président, il a son mot à dire. Il n’a cependant pas d’expérience pour cette course. L’autre bémol, c’est que le cheval va courir sans joker. Lui étant hors du pays, sa participation risque de se limiter à juste un jeu.

Au couloir N°7, on a Zéphirin Diabré. Il montera sur un étalon pour la course. Son cheval a l’expérience. Sa corde est à droite et la quatrième patte est ferrée. Il confirme sa forme en ce moment. Seulement à quelques jours de la course, il s’est séparé de son entraineur Nathanaël Ouédraogo. Mais loin s’en faut, il mériterait de trouver son jour. Avec son caractère de « Lion », il fait déjà peur aux autres jokers.

Le cheval N°8 est dirigé par Gilbert Noël Ouédraogo. C’est un habitué des grandes courses mais le jour-j, il ne se présente pas. Cette fois-ci, c’est la bonne. Son étalon est sans corde. Il est entrainé par Noufou Ouédraogo. Il peut se faire une place au soleil, mais le joker est plutôt habitué à monter sur « des éléphants » que des chevaux.

Au couloir N°9, le cheval sera monté par Roch Marc Christian Kaboré. Le joker est un habitué et spécialiste de cette course. Les pattes ne sont pas ferrées. Le joker dispose également de deux cordes. Il est entrainé d’abord par Salif Diallo puis par Simon Compaoré dit « Hakuna Matata ». C’est un numéro qui a déjà remporté une victoire d’une course hippique. Donc…

La place N°10 revient au jeune Abdoulaye Soma. Ce joker est plein d’ambitions, de vitalité. Mais il n’a pas d’expérience pour cette course. Son cheval n’a pas de corde, ses quatre pattes sont ferrées. Le joker n’est pas arrivé à se trouver un entraineur fixe. Ce sont donc ses étudiants qui le conseillent.

Au couloir 11, c’est une jument. C’est Yeli Monique Kam qui est chargée de la diriger. Ce joker n’a pas d’expérience mais est championne de l’éducation. Elle court sans corde et sans pattes ferrées. Autre fait important, le joker n’a pas d’entraineur fixe. Chaque jour, dans les marchés, elle en choisit une. Cette course risque d’être pour elle une figuration.

Le couloir 12, on a Tahirou Barry. C’est un jeune expérimenté, plein de fougues. Son cheval est sans corde. Il est sans entraineur depuis qu’il quitté l’écurie PAREN. Pour cette course, il a de grandes ambitions mais la partie sera caillouteuse pour lui.

Au couloir 13 prend position Dr Aimé Claude Tassambedo. Il est plein d’énergies mais sans expérience. Sans entraineur, ce joker compte courir à côté de son cheval. La corde à gauche, cette course semble pour lui une figuration.

Coup sûr : 9

Surprise : 3

En forme : 7

Outsider : 8-5-12

Tocard : 10-4 -1-6-13

Pronostic arrivé de Jean Michel Bazire : 9-3-7-8-5-12-4-6-2-10-1-11-13

Rapporté par Dimitri Ouédraogo
Lefaso.net

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Generated by Feedzy
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com