Actualité

Don de sang : Les démographes se saignent pour sauver des vies

L’Association burkinabè des démographes (ABDEM) a initié, le jeudi 26 novembre 2020, un don de sang au sein de l’Institut supérieur des sciences de la population (ISSP). Cette initiative vise à participer à la lutte contre le Covid-19 ainsi que le paludisme.

Face aux énormes besoins en produits sanguins, le Centre national de transfusion sanguine (CNTS) a lancé un appel aux structures et aux particuliers pour une collecte de sang en vue de soulager les malades.

Dr Moussa Bougouma, président de l’Association burkinabè des démographes (ABDEM).

C’est pour répondre à cet appel que l’Association burkinabè des démographes (ABDEM) a organisé un don de sang au sein de l’Institut supérieur des sciences de la population (ISSP), ce 26 novembre 2020. Selon président de l’ABDEM, Dr Moussa Bougouma, par cet acte, les démographes entendent apporter leur touche à la lutte contre le Covid-19 et le paludisme. « Nous nous occupons des questions de recherche, mais je pense qu’on peut aller au-delà pour s’intéresser au social », a-t-il déclaré.

Pr Jean-François Kobiané, porte-parole des parrains.

Et Marie Christelle Zongo, qui a pris part à cette activité, ne dira pas le contraire. Elle qui est à son deuxième don de sang, dit vouloir aider les agents de santé à sauver des vies. Pour l’occasion, elle a invité ses amis à lui emboîter le pas.

Même son de cloche chez les parrains de cette activité, Pr Jean-François Kobiané et Tinga Sinaré, tous deux démographes. Cet acte, selon le Pr Kobiané, est noble dans la mesure où il permet de sauver des vies.

La photo famille avec les élèves de l’institut et les donneurs du jour.

De plus, le contexte actuel du pays démontre l’importance du don de sang. « Il ne suffit pas seulement de sortir des statistiques et des analyses sur des tendances démographiques, les conditions de vie ; il faut parfois aussi joindre l’acte aux travaux scientifiques en lien avec l’amélioration des conditions de vie », a-t-il confié, tout en indiquant que le don de sang est une continuité de l’activité du démographe.

Ce geste a été bien accueilli par le CNTS, qui compte récolter 50 poches de sang grâce à l’initiative de l’ABDEM.

Judith SANOU

Lefaso.net

Comments

comments

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com