Actualité

UPC : Les militants gardent espoir pour 2025

Les résultats de l’élection présidentielle du 22 novembre 2020 au Burkina sont connus. C’est Roch Kaboré, le président sortant, qui est déclaré vainqueur. Ce n’est vraiment pas ce à quoi on s’attendait à l’Union pour le progrès et le changement (UPC). Lefaso.net a assisté à la proclamation des résultats au siège du parti. C’est la déception qui anime les militants.

Au siège de l’UPC à Gounghin à Ouagadougou, ce 26 novembre 2020, rien de particulier, sauf la présence de quelques militants. A l’intérieur, une télé allumée pour suivre en direct les résultats. Prévue pour 10 heures, les militants de l’UPC attendent la proclamation des résultats comme le tout le monde. Aux environs de 13h, les résultats provisoires finaux tombent. Ils placent le candidat de l’UPC, Zéphirin Diabré, à la troisième position avec 12,46℅.

Après cette proclamation des résultats provisoires, c’était toujours dans un calme plat que les militants se regardent. Chacun a peur de donner son avis. Mais avec instance, certains ont accepté se livrer.


Justin (il refuse de donner son nom) se lance : « C’est la démocratie et nous n’avons pas le choix. Moi je constate que les Burkinabè ont perdu leur intégrité. Ils ne sont pas intégrés. Comme la démocratie dit que les perdants ne doivent pas se décourager et qu’ils doivent garder leur dignité dans la tolérance, le pardon et la paix pour le rayonnement du Burkina Faso, on fait avec. Je ne suis pas déçu mais je ne suis pas content. Mais comme c’est la démocratie, et comme c’est l’ensemble des deux millions de Burkinabè qui ont voté, je suis content mais dans l’avenir, il faut une amélioration. Néanmoins je félicite les Burkinabè pour tout ce qu’ils ont fait. C’est le meilleur qui a gagné et on va aller avec. Que les autres ne se découragent pas. Aujourd’hui, cette élection est passée mais dans cinq ans encore nous allons voir. Le pouvoir c’est Dieu qui donne et s’il ne t’a pas encore donné, il ne faut pas forcer ».

C’est la déception qui se lit également dans les yeux de la militante Samiratou Compaoré. Leur candidat Zéphirin Diabré est dans une mauvaise posture, peut-on dire. « Je ne suis pas contente parce que je voulais que notre parti gagne mais comme on n’a pas gagné là je suis déçue. Aux autres militants de l’UPC je peux leur dire qu’on garde toujours l’espoir pour 2025. Le meilleur reste à venir. S’il y a la paix et la santé, on a espoir que tout ira bien » a-t-elle déclaré.

Issoufou Ouédraogo

Lefaso.net

Comments

comments

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com