Actualité

Législatives 2020 au Burkina : Les dissidents de l’UPC reviennent à l’hémicycle sous la bannière du MBF

Daouda Simboro n’est plus à présenter dans la sphère politique burkinabè depuis 2015. Il rentre à l’hémicycle sous la bannière de l’UPC en 2015. En 2017, il crée un séisme avec 12 de ses camarades du groupe parlementaire UPC.

Ce départ donne naissance au Renouveau démocratique (RD). Un groupe parlementaire qu’il a dirigé au parlement avant de démissionner courant 2020, pour céder sa place à Ladji Coulibaly, député issu de la famille politique UPC en 2015 et membre des treize apôtres du RD.

En 2020, Daouda Simboro annonce son soutien au candidat-président Roch Kaboré pour la présidentielle, puis se positionne aux législatives sous la bannière du MBF ( Mouvement pour le Burkina du futur). Avec lui, 12 de ses camarades revêtent les couleurs du MBF à la conquête des 127 sièges de l’Assemblée nationale. Mais neuf (9) sont battus dans les urnes.

Trois, y compris Daouda Simboro, eux, ont eu l’onction du peuple au soir du 22 novembre 2020 pour siéger parmi les députés de la 8e législature.

Joint au téléphone par Lefaso.net, Daouda Simboro n’a pas caché son insatisfaction qu’il exprime en ces termes : « Le MBF attendait 10 députés. Mais le travail n’a pas été suffisamment fait ».

Lefaso.net

Comments

comments

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com