Actualité

Journée mondiale du Sida : La Société burkinabè de pédiatrie dépiste les enfants et leurs familles les 1er et 2 décembre 2020

La Société burkinabè de pédiatrie (SOBUPED) organise une campagne de dépistage du VIH-Sida les 1er et 2 décembre 2020 dans dix structures sanitaires du Burkina Faso. Cette campagne, annoncée au cours d’une conférence de presse le lundi, 30 novembre 2020, entre dans le cadre de la Journée mondiale du Sida célébrée chaque 1er décembre.

Au Burkina Faso, 86 000 adultes vivent avec le VIH, dont 34 000 hommes et 53 000 femmes. Le pays s’est inscrit dans une dynamique d’accélération de la réponse au Sida en vue d’atteindre les 3×90 de l’ONUSIDA, c’est-à-dire 90% des personnes vivants avec le VIH (PVVIH) connaissent leur statut, 90% des PVVIH diagnostiquées sont sous traitement ARV et 90% des PVVIH sous traitement ARV ont une charge virale supprimée. En 2018, pour le premier « 90 », le nombre de PVVIH enfants et adultes inscrites dans la file active étaient de 59 755, soit 62,4% et 99,6% de ces PVVIH étaient sous ARV.

Une vue des journalistes à la conférence de presse

Pourtant des défis demeurent encore, notamment dans la prise en charge pédiatrique du VIH. En effet, selon le rapport ONUSIDA 2019, le nombre d’enfants infectés par le VIH est estimé à 9 100, alors que seulement 3034 connaissent leur statut et sont inscrits dans la file active nationale pour leur prise en charge. Un sous dépistage dans cette frange de la population que déplore Pr Caroline Yonaba, cheffe de la file active du VIH Sida au CHU Yalgado Ouédraogo.

Le spectre du Covid-19

En outre, la célébration cette année de la Journée mondiale du Sida arrive en pleine pandémie de Covid-19. A en croire Pr Yé Diarra, présidente de la Société burkinabè de pédiatrie (SOBUPED), cette pandémie de Covid-19 menace l’accès à la prévention, au dépistage, au traitement et aux soins du VIH. « Sans stratégie pour plus d’efficacité, nous pourrions voir une résurgence du VIH », craint-elle.

Pr Yé Diarra, présidente de la SOBUPED

A travers cette campagne de dépistage qui se tiendra les 1er et 2 décembre 2020, dans dix structures de soins pédiatriques du Burkina Faso (CHU pédiatrique Charles de Gaulle, CHU Yalgado Ouédraogo, CHU de Bogodogo, CHU Souro Sanou, CHU régional de Ouahigouya, Hôpital de district de Pissy, CHR de Koudougou, Tenkodogo et Fada), la SOBUPED souhaite contribuer à améliorer le dépistage du VIH chez les enfants et leurs familles. Ce sera aussi l’occasion de sensibiliser les usagers de ces centres de santé, de proposer et de réaliser le test rapide du VIH aux enfants et à leurs familles et de mettre sous ARV, toutes les personnes dépistées positives au cours de cette campagne.

Justine Bonkoungou

Lefaso.net

Comments

comments

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com