Actualité

Législatives 2020: Le lit douillet du MPP a-t-il rendu le PAREN suffisant et… moribond?


De deux députés à la septième législature sous la houlette de Tahirou Barry comme président d’alors, le parti pour la renaissance nationale (PAREN) est à zéro député aux élections législatives de 2020 où il a pris part avec Pouswendé Michel Béré comme président. Qu’est-ce qui n’a pas marché pour le PAREN cette fois-ci? Il faut reconnaître que le PAREN a été l’ombre de lui même dans cette bataille électorale qui a vu chavirer même les plus teigneux de l’arène politique burkinabè.

Le PAREN mérite son résultat. On n’a pas besoin d’être un fin analyste pour le constater. La seule activité mémorable du PAREN à la campagne électorale de 2020 fût la Conférence publique sur le développement endogène tenu le 15 novembre 2020 où autour de plusieurs étudiants, le père fondateur du parti et ses disciples ont exposé sur le développement endogène et le Grégarisme. Une doctrine chère au PAREN. Oui! Pendant que certains font des meetings à la « hakouna Matata », le PAREN, si l’on se souvient bien, n’a fait qu’un seul meeting aux allures pédagogiques.

Manque d’investissement dans la campagne, faible fréquence de meeting, bref, la voix et les idéaux du PAREN n’ont pas véritablement porté. Le parti a été noyé dans les meetings prolifiques et plein de captivité des autres partis et de leur harangueur de foule. On se souvient toujours de Simon Compaoré et de ses slogans, comme « Hakouna matata, The game is over », etc. Mais de ces élections on ne se souviendra d’aucune voix du PAREN ni de son projet de société.

Quels sont les hommes qui ont mené la Barque?

Qui est le président du PAREN, qui était le directeur de campagne du PAREN pour les législatives de 2020? A coup sûr, bon nombre de Burkinabè ne les connaissent pas tant et si bien qu’ils ont très peu communiqué, et qu’ils n’ont presque pas vendu le projet du PAREN. Le lit douillet du MPP a-t-il finalement ramolli le PAREN? Les délices, le nectar du pouvoir goûtés par le PAREN de leur accointance avec le parti au pouvoir les ont-il rendu moribond ou suffisant ?. Ont-ils dormi sur leurs lauriers?

On n’a pas du tout senti le président du PAREN ni le ministre Abdoul Karim Sango à ces élections. Pouswendé Michel Béré, président du PAREN a pourtant âprement disputé la présidence du parti avec Tahirou Barry. On s’en souvient, Tahirou Barry qui pourtant avait réussi à avoir deux députés en 2015 pour le parti a été destitué à la tête du Parti de la renaissance nationale (PAREN) à l’issue du 4e congrès qui s’est achevé le 30 juillet 2017 à Ouagadougou. Il a été écarté pour indiscipline, de même que 3 autres militants. Le PAREN avait constitué à l’époque un bureau de 33 membres avec à sa tête, Pouswendé Michel Béré. Le résultat de leur travail en 2020 est sans appel, zéro député à l’Assemblée nationale en 2020.

Une traversée du désert qui s’annonce avec extinction de la voix du PAREN à l’Assemblée nationale. La question est de savoir si au regard de cette chute, le PAREN va-t-il bénéficier d’un poste dans le gouvernement? Pas très sûr avec la nouvelle cartographie politique qui s’est dessinée à l’issue de l’élection couplée de la présidentielle et des législatives du 22 novembre 2020 avec le retour en scène du CDP, et le NTD qui s’est positionné comme la troisième force politique du pays.

Hamadou OuédraogoLa Rédaction
Minute.bf

Source : Minute.bf

Faso24

Comments

comments

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com