Actualité

Lutte anti-corruption au Burkina Faso : Le secteur minier dans le collimateur du REN-LAC

Le Réseau national de lutte anti-corruption organise sa 15ème édition des journées nationales du refus de la corruption. Cette édition se tient du 1er au 10 décembre 2020 sous le thème « Transparence et redevabilité dans la gestion des ressources minières au Burkina Faso ».

Le secrétaire exécutif, Sagado Nacanabo, a expliqué que le choix du thème se justifie non seulement par l’importance stratégique de l’industrie minière pour l’économie, mais aussi par  les nombreux scandales qui émaillent le secteur. Il a fait référence au cas du charbon fin.  

Toujours selon son propos, le pays dispose de nombreuses ressources minières. Cependant, leur gestion laisse à désirer et mérite que l’on y prête une oreille plus attentive. « D’après les résultats de l’enquête parlementaire conduite en 2016 sur le secteur minier, le manque à gagner pour le budget de l’Etat s’élevait à au moins 551 milliards de francs CFA (…).

Le rapport de la mission d’information parlementaire sur l’opérationnalisation des fonds miniers, dont le contenu a été rendu public le 22 mai 2020 conclut que les textes règlementaires sur les fonds miniers s’imposent difficilement aux sociétés minières», a-t-il dit.

Redynamiser la transparence dans le secteur minier au Burkina Faso

Au vu de cet état des faits, le REN-LAC, à travers son secrétaire, en déduit que « l’Etat burkinabè n’a pas de main mise sur la gestion de nos ressources minières ». Le REN-LAC entend donc inscrire au cœur du débat public la responsabilité des différents acteurs dans la recherche de solutions idoines pour une gestion efficiente et transparente des ressources minières au profit du peuple.

Le but de ces journées est, entre autres, d’amener les autorités politiques centrales et locales à rendre compte de leur gestion des ressources minières, et aussi de renforcer la prise de conscience des populations en suscitant en elles des initiatives citoyennes de lutte pour une gestion saine et transparente des ressources minières.

Les activités qui vont meubler cette 15ème édition comptent mettre l’accent sur les mauvaises pratiques qui existent dans le secteur minier. Il est prévu l’organisation d’un forum national à Ouagadougou sur la transparence et la redevabilité dans la gestion des ressources minières au Burkina Faso, l’animation de stands, de débats télé et radio sur le thème de cette 15ème édition pour aiguiser l’intérêt des citoyens sur la question de la gestion minière, l’animation de conférences publiques, de débats-radio et de projection-vidéos sur le film « pas d’or pour kalsaka » dans deux villes minières (Sabcé et Youga), l’animation de vidéos-débats sur le même film à Ouagadougou et dans les Comités régionaux anti-corruption (CRAC).  .

Corine GUISSOU (stagiaire)

Burkina24

Source : Burkina24.com

Faso24

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com