Actualité

Université Joseph Ki-Zerbo: Une statue érigée en hommage au Pr. Ki-Zerbo


 

L’œuvre d’immortalisation du Pr Joseph Ki-Zerbo continue. Après le baptême de l’Université Ouaga1 en Université Joseph Ki-Zerbo, une statut de l’illustre disparu a été érigée par les autorités de ladite université. La statue a été dévoilée, le vendredi 4 décembre 2020 en présence du ministre de l’enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation (MESRSI ), Alkasoum Maïga, et bien d’autres autorités universitaires nationaux et internationaux.

« Les écrits de l’homme tel un tsunami ont inondé les quatre coins du monde et ont permis à de milliers de graines enfouies dans les entrailles de terres arides, de germer à jamais », introduit du Pr Rabiou Cissé, président de l’université qui porte le nom du Pr Joseph Ki-Zerbo, avant d’expliquer qu’en érigeant une statue à la mémoire du professeur, qui, faut-il le rappeler, est décédé le 04 décembre 2006, il s’agit de temoigner de la volonté de voir « que le modèle d’homme qu’il a été puisse inspirer des générations actuelles et futures ».

« Pionnier d’une insurrection intellectuelle, le Pr Joseph Ki-Zerbo a été à la fois, un homme politique redoutable, un intellectuel chevronné et un panafricaniste convaincu », a ajouté le Pr Cissé, pour témoigner de l’immensité de l’héritage de l’homme qui a marqué l’histoire du Burkina, de l’Afrique et du monde par ses savoirs multidisciplinaires. Ainsi, après l’hommage de la nation par le baptême « Université Joseph Ki-Zerbo », c’est autour de l’université d’exprimer sa fierté à porter le nom de l’homme à travers la statue réalisée à son effigie. Un hommage apprécié aussi bien par, les universitaires nationaux et internationaux et aussi par la famille biologique du professeur.

Après le baptême de Université, la statue, vers une chaire Joseph Ki-Zerbo

Venu de la Côte d’Ivoire, le Pr Aka Kouamé, le président de l’Association des Historiens africains a salué la perpétuation de la pensée de celui-là qu’il a qualifié de l’« un des précurseurs » dans l’avènement de l’histoire africaine par les Africains, et ce, à travers ses œuvres comme « Histoire de l’Afrique noire, d’hier à demain »; « Éduquer ou périr », œuvre  immortalisée avec l’homme sur sa statue qui trône désormais au temple du savoir et bien d’autres écrits.

Dans le même registre, le président de la Génération Joseph Ki-Zerbo Parfait Maré, au nom des étudiants, a déclaré : « aujourd’hui, la jeunesse africaine est fière et se réjouit de la réhabilitation du sage qu’est Joseph Ki-Zerbo ». Mieux, ce dernier a souhaité, plus que l’immortalisation de l’historien chevronné à travers la statue, que les pensées de l’homme soient mieux enseignées dans les amphithéâtres. Ce dernier est allé plus loin en suggérant aux autorités que la devise de l’université évolue en cette pensée du Pr Ki-Zerbo : « On ne développe pas, on se développe ».

Par la suite, ce fut autour de la famille biologique du professeur de se réjouir de la réhabilitation de l’homme et de son œuvre. Françoise Ki-Zerbo, fille du professeur, a témoigné la disponibilité de la famille à accompagner les autorités universitaires dans toutes les initiatives tendant à perpétuer la mémoire de l’homme. En signe de bonne foi, en plus des deux bourses octroyées par la famille pour soutenir deux thèses sur l’œuvre de Joseph Ki-Zerbo, elle a, au nom de la famille, remis entre les mains du président de l’Université Joseph Ki-Zerbo, plus de 4 000 ouvrages du professeurs. Elle a aussi suggéré que la pensée de l’homme soit la marque de fabrique de l’Université qui porte son nom à travers son enseignement.

Présent à la cérémonie, le Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation (MESRSI), Alkassoum Maïga a, au regard de l’immensité de l’homme et de son héritage, émi l’idée de la construction d’une chaire pour enseigner sa pensée. A l’image de l’idée de la construction d’une chaire pour enseigner la pensée du président Thomas Sankara à l’Université qui porte son nom, le ministre Maïga a laissé entendre qu’avec les autorités de l’Université Joseph Ki-Zerbo, une chaire pour enseigner la pensée du professeur Ki-Zerbo sera envisagée pour que tous les étudiants qui vont sortir de ladite université, toutes les filières confondues, portent le sceau de la pensée Ki-Zerbo.

Franck Michaël KOLA

minute.bf

Source : Minute.bf

Faso24

Comments

comments

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com