Actualité

Législatives 2020 au Burkina : Sur 17 ministres candidats, trois ont échoué à se faire élire

Selon les résultats provisoires des législatives, 14 ministres ont pu convaincre l’électorat et sont élus ou réélus députés. Ce qui représente 42,42% de l’ensemble des membres du gouvernement Dabiré. Trois autres ministres en lice n’ont pas pu conquérir de siège à l’Assemblée nationale.

Parmi les ministres malheureux, il y a Claudine Lougué/ Sorgho, ministre de la Santé. Elle était 2e titulaire dans la province du Boulgou. Dans cette circonscription électorale, il y avait 4 sièges à pourvoir. Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) au compte duquel la ministre Lougué était candidate, n’a obtenu qu’un siège (Khalil Bara, secrétaire permanent du 11 décembre). Le parti n’a pas pu faire le poids devant l’Union pour le progrès et le changement (UPC) qui s’adjuge deux sièges, et le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) qui prend l’autre siège.

Le MPP connaissant ses propres limites dans cette zones (fief de Zéphirin Diabré) n’a certainement pas voulu prendre le risque de positionner la ministre comme tête de liste. Tout est une question de popularité du candidat.

Deux autres ministres de l’alliance des partis de la mouvance présidentielle étaient en lice. Il s’agit de Sommanogo Koutou, ministre des ressources animales et halieutiques. Il était tête de liste de l’UNIR/PS dans le Nayala. Il n’a pas pesé lourd devant le MPP et le NTD (Nouveau temps de la démocratie), qui se sont partagé les deux sièges en jeu.

L’autre ministre est Abdoul Karim Sango de la Culture. C’est lui qui menait la liste nationale du PAREN (Parti pour la renaissance nationale). Mais le liste a connu quelques problèmes dans la composition du dossier de candidature, et qui ont occasionné son invalidité. C’est donc dire que son sort était scellé avant même le jour du scrutin du 22 novembre.

Les 14 ministres élus ou réélus députés

Tiemtoré Salifo, ministre de la Jeunesse et de la Promotion de l’entreprenariat des jeunes (réélu)

Ilboudo/Marchal Hélène Marie, ministre de la Femme, de la Solidarité nationale, de la Famille et de l’Action humanitaire

Kaboré Lassané, ministre de l’Economie, des Finances et du Développement

Sanon Hadja Fatimata, ministre du Développement de l’Economie numérique et des Postes

Ouaro Stanislas, ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales

Sawadogo Siméon, ministre d’Etat, ministre de l’Administration du territoire, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale

Sagnon/Tou Madiara, ministre déléguée auprès du ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale, chargé de la Décentralisation et de la Cohésion sociale

Ouédraogo Bachir Ismaël, ministre de l’Energie (réélu)

Bougouma Wendenmanegha Éric, ministre des Infrastructures (réélu)

Barry Mamadou Alpha, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération

Maïga Alkassoum, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation

Azoupiou Daouda, ministre des Sports et des Loisirs

Dabilgou Timbindi Vincent, ministre des Transports, de la Mobilité urbaine et de la Sécurité routière

Bassière Batio, ministre de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement climatique (réélu)

Etienne Lankoandé

Lefaso.net

Source : lefaso.net

Faso24

Comments

comments

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com