Actualité

11 décembre 2020 à Banfora : ONATEL offre des infrastructures scolaires aux élèves des Cascades

La compagnie de télécommunication ONATEL a procédé, ce lundi 7 décembre 2020, à l’inauguration d’infrastructures éducatives à l’école primaire publique Toungouena B dans la commune de Banfora, région des Cascades. Cette « action citoyenne » entre dans le cadre des investissements que l’opérateur a entrepris dans la région des Cascades, à l’occasion de la célébration du 60e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso.

L’ONATEL a entrepris depuis trois ans la construction d’infrastructures éducatives dans les régions abritant les cérémonies de la célébration du 11 décembre. Ainsi, après l’école Pognéré Kougri dans la Région du Centre-Sud en 2018 et l’école Gogaré B dans la Région du Centre-Est en 2019, aujourd’hui c’est l’école Toungouena B et la population de Banfora qui sont gratifiées d’infrastructures éducatives. A travers ces investissements, cette compagnie a décidé d’apporter sa pierre à la promotion de l’éducation des enfants au Burkina Faso.

Vue d’ensemble du bâtiment construit par ONATEL à l’école Toungouena B

En effet, ouverte depuis le 1er octobre 2012, l’école Toungouena B ne comptait que trois classes. Et les recrutements jusqu’à cette année étaient biennaux. Pour pallier cette insuffisance et afin de permettre à ces élèves de demeurer dans un cadre régulier, les premiers responsables de la société ont décidé de sa normalisation. Il s’est agi de la construction de trois salles de classes équipées en tables-bancs, de bureaux et d’armoires ; d’un magasin ; d’un forage de 6, 5 m³ ; de latrines ; la rénovation de l’ancien bâtiment ; la dotation de kits scolaires aux 500 élèves de l’établissement.

Le forage de 6, 5 m³ offert par ONATEL aux élèves de Toungouena B

L’ensemble des ouvrages et fournitures scolaires ont une valeur totale de plus de 70 millions de francs CFA. « Lorsque nous y ajoutons les investissements en équipements techniques et autres actions citoyennes menées dans la région des Cascades dans le cadre de la célébration des 60 ans de l’indépendance, ONATEL est à plus de 600 000 000 FCFA », a précisé son directeur général, Sidi Mohamed Naimi.

Le directeur général de l’ONATEL, Sidi Mohamed Naimi

ONATEL, l’opérateur Télécom le plus proche de la population

Au-delà de sa contribution fiscale, ONATEL entend toujours participer au développement du Burkina par la création d’emplois, le développement des infrastructures et la réalisation d’actions citoyennes au bénéfice de la communauté. A en croire le directeur général de la société, Sidi Mohamed Naimi, ONATEL est le « Leader des télécommunications au Burkina Faso ». A ce titre, l’entreprise se doit ainsi de tracer les sillons dans tous les domaines, autant dans son domaine d’activités que dans sa responsabilité citoyenne.

Des élèves de l’établissement sortis manifester leur joie

A côté de sa mission principale de fournir des produits et services de télécommunications de qualité à la population, ONATEL participe au développement social et économique du pays. « ONATEL a toujours accompagné l’Etat dans la mise en œuvre des grands chantiers du développement du pays. La construction de cette école traduit une fois de plus notre volonté de contribuer à l’accès à une éducation de qualité, au profit de tous les enfants du Burkina Faso », a laissé entendre Sidi Mohamed Naimi. Par ailleurs, il a saisi cette occasion pour rendre un hommage aux acteurs de l’éducation et s’est engagé à accompagner le ministère en charge de l’Education dans les efforts qu’il déploie afin d’améliorer les conditions dans lesquelles ils accomplissent leur noble mission d’éducateur.

Le ministre en charge de l’Education, Stanislas Ouaro

C’est le ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales, Stanislas Ouaro, qui a présidé cette cérémonie d’inauguration. Selon lui, ONATEL a décidé d’accompagner le gouvernement pour la réussite de l’évènement, les festivités du 11 décembre à travers plusieurs investissements. Il a affirmé que par ce geste, ONATEL enlève une épine de moins des pieds du gouvernement. « C’est une action qui rentre en droite ligne avec les ambitions du président du Faso, d’effacer les écoles sous paillotes mais aussi de normaliser les écoles incomplètes. Aujourd’hui, nous sommes heureux de constater que depuis trois ans, ONATEL nous accompagne dans ce sens », s’est-il réjoui. Avant de traduire les remerciements du gouvernement aux donateurs.

Remise symbolique de kits scolaires aux 500 élèves de l’établissement

Car il estime qu’offrir une école est le plus beau des cadeaux qu’on puisse offrir à une nation. Ces infrastructures, dit-il, vont favoriser l’accès, l’équité, l’inclusion dans le système éducatif burkinabè. Avant d’inviter les parents d’élèves, le corps enseignant et les élèves à prendre soin de ces joyaux, il a lancé un appel à d’autres structures qui en ont la possibilité, de suivre les pas d’ONATE.

Yaya Traoré, représentant des bénéficiaires

Yaya Traoré est le représentant des bénéficiaires. Pour lui, cette action est une aubaine, une chance pour tous les acteurs de l’éducation. « C’est donc un véritable soulagement et une joie immense pour toute la communauté éducative de se savoir désormais propriétaire de ces locaux de très bonnes qualités », a-t-il dit. Aussi, il a exprimé surtout leur gratitude à tous ceux qui ont contribué à la réalisation de ces infrastructures. Il promet d’en faire un très bon usage et surtout d’en faire un vivier de talents recherchés. Cette cérémonie d’inauguration a été placée sous le parrainage de la ministre du Développement de l’Economie numérique et des Postes, Hadja Fatimata Ouattara/Sanon.

Les officiels procèdent à l’ouverture de l’espace enfants

Avant la cérémonie d’inauguration, les autorités ont procédé à l’ouverture officielle de l’espace enfants, une des innovations entrant dans le cadre de la commémoration de la fête de l’indépendance. Elle se présente comme étant un cadre d’expression et de divertissement dédié aux enfants. Elle se tient du 7 au 10 décembre 2020 à la direction provinciale de l’Education préscolaire, primaire et non formelle de la Comoé. Au programme il est prévu des activités ludiques, des danses initiatiques, des sketchs, des récitals, des manèges, etc. Parrainée par ONATEL à plus d’un million de francs CFA, cette activité permet aux enfants de participer activement aux festivités du 11 décembre.

Romuald Dofini

Lefaso.net

Comments

comments

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com