Actualité

60e anniversaire de l’indépendance du Burkina : Une célébration en toute sobriété à Fada N’Gourma

A l’instar des autres régions du Burkina Faso, l’Est a célébré le 60e anniversaire de l’indépendance ce vendredi 11 décembre 2020. A l’occasion, les mérites de 90 personnes ont été reconnus à travers des décorations à Fada N’Gourma, chef lieu de la région.

La cérémonie organisée à cet effet a été ponctuée par une prise d’armes, de discours et de décoration dans la sobriété. Cela, au regard du contexte sécuritaire que vit la région avec les attaques armées. Le thème officiel de célébration de ce soixantenaire inclut d’ailleurs la question sécuritaire. « Cohésion nationale et engagement patriotique pour un développement durable du Burkina Faso dans un contexte d’insécurité et de Covid-19 ».

Un thème qui, de l’avis du colonel Saidou Toussaint Prospère Sanou, gouverneur de la région de l’Est, est une interpellation à l’endroit de tous les fils et filles du Burkina à œuvrer à l’union sacrée autour des valeurs sociales.


« Plus que jamais, le thème est une invite à chaque Burkinabè à faire une introspection tournée vers l’appropriation des valeurs indispensables à notre vivre ensemble dans ce contexte du phénomène de la guerre asymétrique qui impose un comportement nouveau aux populations qui doivent travailler en synergie avec les forces spéciales » renchérit le gouverneur Sanou.

Il a ainsi saisi l’occasion pour rendre un vibrant hommage aux populations du Gulmu pour leur résilience face aux différentes attaques terroristes que vit la région et a demandé une minute de silence en la mémoire des disparus de la région, des martyrs et des héros nationaux tombés sur le champ d’honneur pour la défense de la patrie contre l’hydre terroriste. Ainsi, il a réitéré ses encouragements aux forces de défense et de sécurité, aux volontaires pour la défense de la Patrie et aux anonymes qui, inlassablement, œuvrent à la défense de l’intégrité de territoire au péril de leur vie.


Le sens de la célébration

Le gouverneur de la région a tenu à rappeler à ses administrés, le sens de la célébration du 11-Décembre. Il dira ainsi que le souvenir de l’accession du Burkina Faso à la souveraineté nationale et internationale évoque un moment solennel de rassemblement autour des valeurs fortes de la république et rappelle à la mémoire collective les liens indéfectibles qui fondent une commune volonté de vivre ensemble et d’assumer dans la solidarité et le sens de la responsabilité comme un destin.

Dans cette dynamique, la nation a coutume de récompenser les mérites des Burkinabè qui incarnent les valeurs de la Patrie. A l’Est pour ce soixantenaire de l’indépendance du Burkina Faso, 90 personnes ont reçu des décorations. Il s’est agit de l’officier de l’ordre de l’Etalon, du chevalier de l’ordre de l’Etalon, du commandeur de l’ordre du mérite burkinabè, de l’officier de l’ordre du mérite burkinabè, du chevalier de l’ordre du mérite burkinabè, des ordres de mérites de la santé et de l’action sociale (agrafe santé), de développement rural agrafe élevage, agriculture et artisanat ; de l’ordre de mérite du commerce et de l’industrie, de l’officier de l’ordre des palmes académiques et de médaille d’honneur des collectivités locales.


« C’est un sentiment de satisfaction qui m’anime aujourd’hui que la nation reconnait mon mérite en m’offrant une médaille et cela est grâce au travail et la confiance que mes supérieurs ont eu à mon égard. Je profite les remercier pour cette reconnaissance. Cela est une interpellation et une invite à mieux faire et pour cela nous allons continuer à travailler », s’est exprimé Iliass Haro, récipiendaire.

Haro Iliass , récipiendaire

S.S.

Lefaso.net

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com