Actualité

11-Décembre 2020 : Le Burkina célèbre ses 60 ans d’indépendance à Banfora

Le peuple burkinabè a célébré le soixantième anniversaire de son indépendance, ce vendredi 11 décembre 2020 à Banfora, dans la région des Cascades. Cette célébration a été une occasion pour saluer la mémoire des pères fondateurs de la Nation et rendre un hommage aux Burkinabè pour leur résilience et leur engagement pour la patrie, la cohésion sociale et le développement du pays.

La ville de Banfora était en liesse ce vendredi 11 décembre 2020. La raison, c’est cette commune que la Nation burkinabè a choisie pour commémorer son 60e anniversaire de l’accession à la souveraineté nationale et internationale. Cette fête nationale célébrée avec fierté dans la cité du Paysan noir (autre nom de Banfora) est un évènement qui rappelle aux Burkinabè, leurs souvenirs et leur volonté de bâtir ensemble une Nation unie, forte et prospère.

Ainsi, depuis plusieurs jours, des activités ont eu lieu dans la cité du Paysan noir rentrant dans le cadre de la commémoration des festivités du 11-Décembre. Et comme à l’accoutumée, l’événement a été marqué par un « grand défilé » présidé par le Chef de l’État, Roch Kaboré. Pour cette parade civilo-militaire, il était attendu 3 500 défilants dont 1500 militaires et 2000 civils.

Des populations de la région sorties nombreuses pour assister à la parade

Cette année, la célébration de la fête nationale était placée sous le thème : « Cohésion nationale et engagement patriotique pour un développement durable du Burkina Faso dans un contexte d’insécurité et de Covid-19 ». Il s’agit là, selon le président du Faso, Roch Kaboré, d’une interpellation collective pour un Burkina Faso résolument tourné vers l’union sacrée de ses filles et fils, pour faire face aux défis actuels et assurer au Burkina, la sécurité, la santé et le développement économique et social.

La police municipale de Ouagadougou présente à la parade à Banfora

La pandémie du Covid-19, apparue en mars dernier au Burkina Faso, est toujours d’actualité. De ce fait, le chef de l’Etat a saisi l’occasion pour inviter les Burkinabè à la discipline et au sens de responsabilité, afin de briser la chaine de contamination par le respect des mesures barrières. « La maladie du Covid-19 n’a pas encore disparu du Burkina Faso ni du monde entier. C’est pourquoi nous avons appelé le peuple burkinabè à plus de responsabilité. Il s’agit pour nous, de nous protéger et d’éviter de contaminer les autres et de pouvoir briser la chaine de contamination. Cela va permettre de mettre fin à l’évolution de cette pandémie », a-t-il insisté. Pour lui, l’ensemble du corps médical qui travaille sur cette question pourra trouver satisfaction si les populations aussi faisaient un effort.

Le président du Faso, Roch Kaboré

Le président Kaboré a appelé les Burkinabè à porter leur masque, à garder la distanciation sociale, à se laver les mains régulièrement, à ne pas continuer à se serrer les mains comme avant. « C’est un moment qui est assez difficile, qui n’est pas dans nos cultures mais il faut l’accepter », a-t-il reconnu.

La cérémonie a été également le lieu de rendre hommage aux « braves soldats » et « valeureux volontaires pour la défense de la patrie » tombés sur le champ de bataille pour défendre l’honneur et la fierté du peuple. A cet effet, une minute de silence a été observée en leur mémoire.

Les élèves du Prytanée militaire du Kadiogo ouvrent le bal du défilé militaire

Banfora a un nouveau visage

Pour les festivaliers, la commémoration a été une réussite dans les Cascades. « Beaucoup de gens avaient demandé le report des festivités, heureusement pour nous que le gouvernement a maintenu sa décision. Nous nous réjouissons car la fête a été une réussite au-delà de ce que les gens avaient pensé », a laissé entendre Abdoulaye Hema, citoyen rencontré sur place. Avant de se réjouir de la construction des infrastructures dans la région des Cascades qui ont contribué à lui donner un nouveau visage.

En effet, la célébration tournante de la fête nationale du 11-Décembre a toujours été pour le gouvernement une opportunité pour renforcer les infrastructures socio-économique, sportive et culturelle modernes existant dans les régions afin de booster le développement local. C’est ainsi que Banfora, localité abritant le 11-Décembre 2020, a bénéficié de plusieurs infrastructures dont le coût de réalisation est estimé à environ 30 milliards de francs CFA.

Défilé motorisé

La région bénéficie aujourd’hui dans son ensemble de l’aménagement et de bitumage de 52,80 km de route bitumée dont 42 km à Banfora, 5,71 km à Sindou et 5,10 km à Niangoloko. Dans ces villes, plusieurs dizaines de km de caniveaux partiellement couverts ont été réalisés pour le drainage des eaux pluviales. Sept forages ont été réalisés en vue de l’approvisionnement des populations en eau potable.

Outre ces infrastructures routières, d’assainissement, il faut noter le renforcement en réalisation des infrastructures notamment le stade régional avec la rénovation de la clôture et la construction de blocs de latrine et l’aménagement de la plateforme avec pose de gazon synthétique et la réalisation d’une piste d’athlétisme.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini

Lefaso.net

Source : lefaso.net

Faso24

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com