Actualité

Norbert Zongo :  » Il a été assassiné dans l’exercice de sa profession de journaliste », Boureima Ouedraogo, journaliste

L’organisation de la société civile, Le Balai Citoyen, a initié un panel relatif aux combats du journaliste Norbert Zongo.

Autour de la thématique : »Norbert Zongo , un modèle de combat pour la justice, la démocratie et le développement », ce 12 décembre 2020, des chercheurs, des journalistes et des acteurs de la société civile s’interrogent sur l’engagement du journaliste Norbert Zongo.

Objectif, connaître la profondeur de la pensée du journaliste en matière de justice, de démocratie et de développement, afin d’outiller la jeunesse sur la veille citoyenne.

Les panelistes sont entre autres, Dr Abdoulaye Barro, enseignant chercheur en philosophie, Dr Thomas Ouedraogo, philosophe, et le journaliste d’investigation, Boureima Ouedraogo.

D’emblée, les panelistes ont accordé leurs violons sur le fait que  » Norbert Zongo était un intellectuel engagé de son époque ». Son engagement , selon les explications du journaliste Boureima Ouedraogo : »était un engagement du journaliste dans la mission d’information, d’éducation de son peuple ».

Mais malheureusement, regrette Thomas Ouedraogo,  » Il l’a payé au prix de son sang ». Puis d’ajouter : » Un sacrifice qui n’a pas été vain et qui a amorcé la démocratisation du pays, la lutte pour la liberté et la justice pour tous, jusqu’à l’avènement de l’insurrection de 2014. »

Pour Thomas Ouedraogo, Norbert Zongo était un ardent défenseur des droits humains, qui prenait position de par ses écrits sur des cas de violations des droits humains au Burkina et en Afrique ».


Pour Dr Abdoulaye Barro, Norbert Zongo était « un philosophe , qui s’interrogeait sur la démocratie en Afrique, la liberté au Burkina Faso et l’émancipation des peuples. Ce qui fait qu’à travers ses écrits jusqu’à son assassinat, il s’est toujours posé les questions de changement, de développement et de vie ».

Pour Boureima Ouédraogo, Norbert Zongo, en sa qualité de journaliste, a été  » assassiné dans l’exercice de sa profession de journaliste, notamment dans l’enquête sur l’assassinat de David Ouédraogo (chauffeur de François Compaoré, frère de l’ex président Blaise Compaoré). Mais le politique à l’époque a empêché le dossier de prospérer. Mais aujourd’hui, nous osons espérer que la justice sera rendue ».

Au nom du Balai Citoyen, c’est le porte-parole, Ismail Kinda qui a expliqué que ledit panel s’inscrit dans la logique de la justice pour Norbert Zongo ».

Lefaso.net

Source : lefaso.net

Faso24

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com