Actualité

Kaya : 227 cas d’accidents de la circulation enregistrés au cours de l’année 2020

Pour contribuer à réduire le taux d’accidents de la circulation à Kaya, la direction régionale des Transports, de la Mobilité urbaine et de la Sécurité routière du Centre-Nord, a initié des actions de sensibilisation du 9 au 31 décembre 2020 à l’endroit des personnes déplacées internes à Kaya. L’équipe a reçu la visite du premier responsable de la région du Centre-Nord ce mardi 16 décembre sur le site de Kouimkouli 1.

Selon les données de la section des accidents de la police nationale du commissariat central de police de Kaya, la ville a enregistré respectivement 223 et 227 cas d’accidents de la circulation en 2019 et 2020 avec 28 décès. Parmi les principales causes de ces accidents figurent l’ignorance et l’imprudence chez les personnes déplacées internes.

Lassané Ouédraogo, directeur régional des Transports, de la Mobilité urbaine et de la Sécurité routière du Centre-Nord

C’est pour sensibiliser ces personnes que la direction régionale des Transports, de la Mobilité urbaine et de la Sécurité routière du Centre-Nord, a organisé des séances de sensibilisation dans les sites des personnes déplacées internes. « Nous avons organisé ces activités en collaboration avec la direction régionale de la police nationale du Centre-Nord, la 7e compagnie de la brigade nationale des sapeurs-pompiers et la police municipale de Kaya pour contribuer à réduire le taux d’accidents dans la ville de Kaya » a expliqué Lassané Ouédraogo, directeur régional des Transports, de la Mobilité urbaine et de la Sécurité routière du Centre-Nord.

Casimir B. Segueda, gouverneur de la région du Centre-Nord

Au cours de la séance, chaque acteur, notamment, les sapeurs-pompiers, la police municipale, la gendarmerie ainsi que la police nationale, a expliqué son rôle dans la protection de tous les citoyens. Ils ont tous invité les personnes déplacées internes, et la population en général, à collaborer avec les agents sur le terrain afin de réduire les décès liés aux accidents de la circulation. Des échanges qui réjouissent les personnes déplacées internes qui ignoraient toujours le rôle des soldats du feu et de ceux chargés de la régulation de la circulation.

Fatimata Korogo : « « Comme nous avions quitté chez nous à cause des fusils, voir un agent avec arme à la main nous fait peur… »

La peur de voir un homme de tenue

« Nous sommes très fiers ce matin de savoir que les hommes de tenue sont dans les rues pour nous aider à bien circuler », s’est réjouie Fatimata Korogo, venue de Pensa, avant d’exprimer la peur qu’elle avait des corps habillés : « Comme nous avions quitté chez nous à cause des fusils, voir un agent avec arme à la main nous fait peur. Dans notre peur nous ne savions plus où aller, surtout avec des véhicules et motos partout et cela cause des accidents ».[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Tibgouda Samuel SAWADOGO

Lefaso.net/Collaborateur Kaya

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Generated by Feedzy
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com