Actualité

Promotion du dialogue interreligieux : L’UFC-Dori mobilise les jeunes leaders des associations confessionnelles

L’Union fraternelle des croyants de Dori (UFC-Dori) a organisé, le 17 décembre 2020 à Dori, un atelier régional porté sur la promotion du dialogue interreligieux et du vivre-ensemble au Burkina Faso. La rencontre a réuni une cinquantaine de jeunes leaders issus des différentes confessions religieuses de la région du Sahel.

Au Burkina Faso et dans la région du Sahel en particulier, les communautés de diverses religions et cultures cohabitent. Cependant, la région fait face à une montée des violences et de l’intolérance. Les conflits intercommunautaires sont aussi légion. Face à ce constat, de nombreuses organisations non-gouvernementales, des associations et des communautés religieuses développement et distillent des messages de paix et de vivre-ensemble.

Les leaders présents à la rencontre.

Toutefois, ces acteurs ne disposent pas souvent de moyens et ou de méthodes adaptées. A travers le Projet de promotion du dialogue interreligieux et du vivre-ensemble au Burkina Faso (PRO-DIVE) soutenu par le Royaume des Pays-Bas, l’UFC-Dori, porteur du projet dans la région du Sahel, entend outiller les jeunes leaders d’associations confessionnelles du Sahel. Et le présent atelier de Dori, selon François Paul Ramdé, le coordonnateur de l’UFC-Dori, a pour objectif d’amener ces jeunes leaders à mettre en exergue ou à intégrer le volet « dialogue interreligieux et interculturel dans leurs axes d’intervention et surtout à engager des actions spécifiques sur ce volet, d’une manière autonome ».

Francois Paul Ramdé, coordonnateur de l’UFC-Dori.

A l’en croire, le défi du vivre-ensemble ne peut être relevé sans l’implication de cette jeunesse. Ces jeunes leaders religieux, selon lui, doivent être des modèles dans leurs milieux de vie pour que l’objet visé par la rencontre soit atteint. Pour ce faire, des échanges et partages d’expériences et des travaux de groupes ont été organisés pour que ces jeunes puissent s’approprier le contenu du thème.

Quant à Joseph Abdoulaye Ouédraogo, responsable du projet PRO-DIVE, il a déclaré que le but recherché est de créer une synergie d’action entre ces jeunes leaders afin qu’ils puissent intégrer le paradigme du dialogue interreligieux au niveau communautaire, notamment à travers des initiatives allant dans le sens de vivre-ensemble.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Daoula Bagnon

Correspondant Dori

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Generated by Feedzy
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com