Actualité

MADIGO 2020 : Une 7e édition pour récompenser les talents gastronomiques et de divertissement

Le festival des meilleurs acteurs de divertissement et de la gastronomie de Ouagadougou (MADIGO), édition 2020, a tenu son pari pour sa 7e édition, dans la nuit du 18 décembre 2020. Une occasion pour le commissariat général de MADIGO de recompenser les meilleurs acteurs de divertissement et de la gastronomie de la ville de Ouagadougou. C’était en présence du commissaire général, Serge Ekra Delafaurce.

Au rendez-vous de la 7e édition de la cérémonie de distinction des meilleurs acteurs de divertissement et de la gastronomie de Ouagadougou, plusieurs acteurs ont répondu présents. Il s’agit des acteurs du domaine qui ont prit part à la compétition dont certains d’entre eux ont été choisis comme lauréats pour l’édition de 2020. Les méritants qui ont reçu les prix sont entre autres, les meilleures hôtesses de 2020, le meilleur espace spécialisé 2020, le meilleur événement 2020, le meilleur restaurant 2020, le meilleur hôtel, le meilleur maquis 2020, la meilleure discothèque 2020, de meilleur disc jockey (DJ) 2020 et du meilleur manager 2020.

Prix d’hommage à Yannick Sankara et de Moustapha Laabli Thiombiano

Selon les propos du commissaire général de MADIGO, Serge Ekra Delafaurce, la 7e édition a pour fait nouveau des prix en hommage à Yannick Sankara et de Moustapha Laabli Thiombiano décédés cette année. Mais aussi l’annonce d’une rencontre future pour le lancement de la Fondation MADIGO qui ambitionne œuvrer dans la formation des professionnels du domaine. Sans oublier l’initiative les MADIGO OFF, un autre projet qui envisage de distinguer les acteurs des régions du Burkina Faso en marge de la cérémonie de Ouagadougou.


Serge Ekra Delafaurce a cependant expliqué que la tenue de la soirée s’est faite avec beaucoup d’interrogations et d’hésitation au départ du fait du Covid-19. Les conséquences de cette pandémie, selon lui, « ont ralenti la quasi-totalité des activités régénératrices de revenus presque partout dans le monde ». Serge Ekra Delafaurce a ajouté que le Burkina Faso a payé les conséquences directes du Coronavirus, car dit-il : » Nos cibles, nos partenaires, les acteurs de divertissement, de loisirs, de l’hôtellerie, de la gastronomie font partie des grandes victimes de cette pandémie. L’arrêt obligatoire des activités a conduit à beaucoup de conséquences négatives. Lesquelles ont visiblement impacté la vie des employeurs et celle des employés » a-t-il renchéri.

Entre autres acquis réalisés par MADIGO au cours de l’année 2020, figurent des sorties terrain dans les provinces du Bam, du Boulogou, sans occulter les distances parcourues, les coups de fils effectués, les correspondances acheminées pour la réussite de l’édition de 2020. Pour Serge Ekra Delafaurce, le résultat du travail abattu a permis la tenue de la 7e édition, avec l’étape des votes sur la page Facebook de MADIGO qui a atteint près de 3 millions de personnes pour un peu plus d’un million de votants.

E.K.S

Lefaso.net

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Generated by Feedzy
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com