Actualité

Soutenance de thèse de doctorat : Tahirou Sanou, secrétaire permanent de l’ARCOP, scrute les procédures de la commande publique

Tahirou Sanou a soutenu une thèse publique le jeudi, 7 janvier 2021, à l’Université Joseph Ki-Zerbo. « La réforme du droit de la commande publique dans l’espace de l’Union économique et monétaire ouest africain (UEMOA) », c’est la problématique qu’a sustentée M. Sanou devant un jury constitué du Pr Ibrahim David Salami, président ; le Pr Augustin Loada, le Pr Djibrina Ouédraogo comme rapporteurs, et le Pr Séni Ouédraogo, directeur de thèse.

Est-ce que la réforme a atteint ses objectifs de modernisation ? C’est autour de cette problématique que la réflexion a été conduite. « De ce point de vue, nous avons conclu que celle-ci a opéré des changements innovants à bien des égards mais du point de vue de leurs portées, ces innovations sont restées limitées parce qu’il y a un certain nombre d’hypothèques qui pèsent toujours sur l’efficacité de la commande publique », a-t-il conclu dans son document.

M. Sanou a indiqué que la reforme a opéré des changements innovants à bien des égards mais du point de vu de leur portée, ces innovations restent limitées.

De l’intérêt de son travail, l’impétrant, le situe à un double niveau. D’abord, de façon théorique, la réflexion permettra de contribuer à la formation d’un droit de la commande publique dans l’espace UEMOA, cohérant et en phase avec les enjeux du moment. Ensuite, le sujet, du point de vue pratique, suscitera des réflexions dans le sens de l’amélioration de la règlementation.

Le jury à l’unanimité a jugé Tahirou Sanou digne du grade de Docteur en droit public.

D’après le directeur de la thèse, le Pr Séni Ouédraogo, en lisant le document de 424 pages, on est édifié à plus d’un titre. « Personnellement j’ai pris du plaisir à travailler avec M. Sanou si bien que de la complicité s’est créée entre nous », a-t-il laissé entendre. La qualité du travail, a-t-il fait savoir, se situe surtout au niveau de la prise de risque du doctorant. Car, a-t-il affirmé, il pouvait se contenter de réduire le sujet et de faire des affirmations gratuites. Le Pr Ouédraogo a, cependant, regretté qu’au niveau de la forme, il y a malheureusement beaucoup d’insuffisances.

Les parents et amis sont sortis nombreux pour soutenir l’impétrant

Le Président du jury, le Pr Ibrahim David Salami, qui a suivi la soutenance de la thèse par vidéo conférence depuis Cotonou, a déclaré avoir pris du plaisir à parcourir le document de l’impétrant. « Le travail de M. Sanou est empreint de beaucoup de sérieux. Son style et la maitrise de son sujet ne m’ont pas laissé indifférent », s’est-il réjoui. Par conséquent, à l’unanimité, le jury a jugé Tahirou Sanou digne du grade de docteur en droit public avec la mention très honorable.

Obissa Juste MIEN

Lefaso.net

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Generated by Feedzy
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com