Actualité

Ministre de la Justice : Victoria Ouédraogo Kibora a officiellement pris les commandes

Le secrétaire général du gouvernement et du Conseil des ministres, Stéphane Sanou, a installé dans ses fonctions, ce jeudi 14 janvier 2021, la nouvelle ministre de la Justice et des Droits humains, Victoria Ouédraogo Kibora. Elle a dit mesurer l’ampleur de la tâche et s’engage à consolider les acquis de son prédécesseur.

Victoria Ouédraogo Kibora est désormais la ministre de la Justice et des Droits humains. Elle a été installée officiellement dans ses fonctions par le secrétaire général du gouvernement et du Conseil des ministres, Stéphane Sanou, ce jeudi 14 janvier 2021. Dans ses propos, Mme Ouédraogo a témoigné sa reconnaissance au président du Faso et au chef de l’exécutif, Christophe Dabiré, pour la confiance placée en sa personne.


Lire aussi Ministère de la Justice : Qui est Victoria Ouédraogo/Kibora, la nouvelle Garde des Sceaux ?


Pour relever les défis et réussir sa mission, elle a souhaité le soutien de ces derniers et celui de ses collaborateurs. « Il y a des dossiers prioritaires qui ont été entamés par mon prédécesseur. Je compte les poursuivre jusqu’à leur acheminement », a-t-elle déclaré. C’est un ministère très important, et elle dit mesurer l’ampleur de la tâche qui est la sienne. « Il faut reconnaître que le ministre sortant a beaucoup travaillé. Je compte commencer par rencontrer tous les acteurs du département afin de comprendre les difficultés auxquelles ils font face », a soutenu la ministre entrante. A son son entendement, il faut discuter et trouver ensemble les solutions. « J’ai bon espoir que mes collaborateurs m’offriront cette possibilité », a-t-elle espéré.

Le ministre sortant, Réné Bagoro, a rappelé qu’il est arrivé à la tête de ce département en pleine fronde sociale et qu’il est arrivé à apporter une certaine résilience. Au titre des acquis, M. Bagoro a cité la proposition et le vote de 29 lois qui, selon lui, ont permis d’assainir l’organisation judiciaire du Burkina Faso. La construction des juridictions de Fada N’Gourma, Kaya, etc., a été également mentionnée parmi les acquis.

Le ministre sortant, Réné Bagoro, s’est félicité de l’opérationnalisation du Fonds d’assistance judiciaire.

Autre résultat engrangé par Réné Bagoro à la tête du département en charge de la Justice, c’est l’opérationnalisation du Fonds d’assistance judicaire. « Je souhaite plein succès au nouveau ministre dans ses nouvelles fonctions, et je lui garantis mon accompagnement », a-t-il conclu.

Quant à Maminata Ouattara, ministre sortante chargée des Droits humains, elle a déclaré que sa plus grande satisfaction demeure l’opérationnalisation de l’Observatoire national des droits humains. Les droits humains étant une quête permanente, Mme Ouattara espère avoir apporté sa pierre à la construction d’une nation où les droits humains sont respectés.

Obissa Juste MIEN

Lefaso.net

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Generated by Feedzy
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com