Actualité

Transport routier : Le projet d’appui à la modernisation du secteur des transports renforce les capacités des acteurs

Les opérateurs de l’industrie du transport de marchandises bénéficient, les 2 et 3 février 2021 à Ouagadougou, d’un renforcement de leurs capacités, dans le cadre du Projet d’appui à la modernisation du secteur des transports et la facilitation du commerce. Un projet mis en œuvre par la Direction générale des transports terrestres et maritimes et le Conseil burkinabè des chargeurs. C’est le secrétaire général du ministère des Transports, de la Mobilité urbaine et de la Sécurité routière, Bernard Beba, qui a présidé la cérémonie d’ouverture de l’atelier, tenue le mardi 2 février 2021.

La rencontre d’aujourd’hui est la dernière d’une série de formations que nous avons lancée en 2020, informe Bernard Beba. Et de poursuivre : « Nous sommes engagés depuis 2019 avec la Banque mondiale dans une dynamique de professionnalisation des acteurs de notre secteur ».

Vue des participants à la cérémonie d’ouverture de la formation

En effet, le Projet d’appui à la modernisation du secteur des transports et la facilitation du commerce (PAMOSET-FC), créé en 2017, vise à accompagner les réformes insufflées par le Programme d’appui budgétaire régional (ABR) financé par la Banque mondiale. Pour Bernard Beda, les acteurs ont perpétuellement besoin d’un renforcement de capacités parce que le secteur des transports évolue assez vite. « Il faut toujours prendre en compte ce qui se passe dans les autres pays pour pouvoir les intégrer dans le fonctionnement de nos entreprises de transport qui n’ont pas l’occasion de sortir pour voir ce qui se passe à l’extérieur », ajoute-t-il.

Bernard Beba, secrétaire général du ministère des Transports, de la Mobilité urbaine et de la Sécurité routière

Il précise que pour la présente session, ce sont les acteurs qui sont à Ouagadougou, mais aussi dans les régions voisines de Ouagadougou, telles que le Plateau central, le Centre-Nord et le Centre-Sud, qui ont été invités. Il a aussi profité de l’occasion rappeler pour que surmonter les problématiques abordées, il faut un engagement de l’acteur des transports lui-même et un comportement responsable dans l’accomplissement de ses activités.

Comment formaliser des contrats gagnants-gagnants, comment administrer une bonne gestion administrative, financière et comptable, le régime juridique de l’environnement dans lequel évolue les acteurs du secteur, la promotion de la sécurité routière. C’est entre autres les thématiques qui seront abordées durant ces deux jours de formation.

Vue d’une partie des participants

Le renforcement des capacités des acteurs privés se tient chaque année en quatre session et ce, durant la vie du PAMOSET-FC (2018-2022). L’activité est conduite conjointement par la Direction générale des transports terrestres et maritimes (DGTTM) et le Conseil burkinabè des chargeurs sous la coordination du secrétariat permanent du programme sectoriel des transports.

Etienne Lankoandé

Lefaso.net

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Generated by Feedzy
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com