Actualité

Recherche scientifique : Le ministre délégué Maminata Traoré Coulibaly encourage le Groupe de recherche et d’action en Santé (GRAS)

Dans le cadre de sa tournée dans les différentes structures de recherche, le ministre délégué à la Recherche scientifique et de l’Innovation, Maminata Traoré/Coulibaly, était le mardi 2 février 2021 dans les locaux du Groupe de recherche et d’action en Santé (GRAS). Une structure de recherche privée évoluant dans le domaine de la santé qui a reçu les félicitations du ministre et de sa délégation.

Devenir un pôle d’excellence dans la recherche biomédicale et opérationnelle en Afrique de l’Ouest d’ici décembre 2025 et plus tard en Afrique subsaharienne. Telle est la vision qui guide le Groupe de recherche et d’action en santé (GRAS). Créé en 2017, il a pour mission de mener des études innovantes de recherche en santé qui répondent aux besoins et attentes des populations, ainsi que de renforcer les compétences des acteurs de la recherche en santé.

Il est constitué d’une équipe pluridisciplinaire dont la majorité relève du domaine de la recherche dans le secteur de santé. Il s’agit essentiellement de médecins, d’épidémiologistes, de biologistes, de pharmaciens, de gestionnaires de données et des infirmières. Selon le promoteur de la structure, Dr Sodiomon Bienvenu Sirima, la structure a été créée dans le but d’accompagner les structures de l’Etat à améliorer la santé des populations.

Le matériel de laboratoire pour les analyses et autres études

Une structure à encourager

Pour y arriver elle dispose de cinq unités techniques à savoir, l’unité des essais cliniques et de l’épidémiologie, l’unité des opérations cliniques, l’unité des sciences biomédicales et pharmaceutiques, l’unité des sciences sociales, l’unité de gestion des données. De plus, la structure travaille à développer certains vaccins et médicaments, notamment contre le paludisme, contre les maladies diarrhéiques et les bilharzioses (urinaires ou intestinales). « J’étais vraiment émerveillée par ce que j’ai vu au cours de cette visite. C’est une structure privée qui fait ce qu’elle peut pour accompagner les actions de l’Etat et c’est à encourager ». C’est en ces termes que le ministre délégué en charge de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Maminata Traoré/Coulibaly, a exprimé sa satisfaction quant à la qualité du travail réalisé par le GRAS.

A l’extrême droite, le ministre délégué chargé de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Maminata Traoré/Coulibaly

Du reste, elle a marqué sa disponibilité et celle de son département à accompagner la structure dans ses activités. Quelques difficultés ont été énumérées par Dr Sodiomon Bienvenu Sirima notament le statut ( structure privée) qui ne facilite pas très souvent le transport des médicaments et des équipements à la douane. A cela s’ajoute le défis de la fidélisation des chercheurs au sein de la structure dans la mesure où ils envisagent souvent d’avoir une carrière.

Dr Sodiomon Bienvenu Sirima, promoteur du Groupe de recherche et d’action en santé (GRAS)

A ce propos, le directeur général du Centre national de recherche scientifique et technique (CNRST), Roger Nébié, a indiqué que ces difficultés peuvent être résolues en revoyant le statut juridique de la structure qui est une SARL. Concernant la carrière des chercheurs de la structure, il a laissé entendre que le GRAS peut s’inscrire au niveau du CAMES afin de leur permettre d’être au même niveau que leurs pairs.

Judith SANOU

Lefaso.net

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Generated by Feedzy
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com