Actualité

Crise entre les acteurs de la filière anacarde : « L’heure n’est pas aux récriminations stériles », selon le CIAB

Le 28 janvier 2021, le directeur général du Conseil burkinabè de l’anacarde (CBA) avait fait une déclaration de droit de réponse. Ce, suite à la conférence de presse des acteurs directs de la filière anacarde organisée le 27 janvier de la même année.


Lire aussi Fonds de développement de la filière anacarde : Les acteurs dénoncent un accaparement du ministère du Commerce


Réunis au sein du Comité interprofessionnel de l’anacarde du Burkina (CIAB), ces acteurs balaient d’un revers de main les déclarations du DG du CBA. Selon eux, « l’heure n’est pas aux récriminations stériles », ce qui les éloigneraient de l’essentiel. Ils disent avoir jeter leur dévolu sur la recherche de solutions idoines susceptibles de promouvoir la filière.

Droit de réponse du DG du Conseil Burkinabè de l’Anacarde (CBA) suite aux griefs soulevés par le Comité Interprofessionnel de l’Anacarde du Burkina (CIA-B)


Lefaso.net

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Generated by Feedzy
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com