Economie

Corruption en 2020 : Burkina Faso, le 10e pays le plus corrompu de la CEDEAO, selon Transparency international

Le 28 janvier 2021, Transparency international, organisme de lutte contre la corruption basé en Allemagne, a dévoilé son classement 2020 de 180 pays dans le monde, suivant la perception de l’état de la corruption. Nommé Indice de perception de la corruption (IPC), cet indice est l’un des principaux indicateurs mondiaux de la corruption dans le secteur public. Le Burkina Faso occupe le 10e rang au sein de la CEDEAO, selon cet indice qui s’appuie sur 13 évaluations et enquêtes auprès des dirigeants d’entreprises. La Guinée Bissau est le pays le plus corrompu en Afrique de l’ouest.

L’Indice de perception de la corruption (IPC) est mesuré sur une échelle de 0 à 100. Lorsqu’un pays a un score proche de 0, il est dît pays très corrompu et lorsqu’il a 100, il est dit très propre, c’est-à-dire non corrompu. Chaque année, Transparency international produit son IPC qui mesure le niveau de corruption dans le secteur public en s’appuyant sur 13 évaluations d’experts et enquêtes auprès d’hommes d’affaires, d’analystes de risques et d’universitaires résidant dans ces pays ou à l’étranger.

Le 28 janvier 2021, l’organisation a publié son classement 2020 de 180 pays. Au sein de la CEDEAO, la première place est occupée par la Guinée Bissau, avec un score de 19/100, suivie du Nigéria, 25/100. La Guinée d’Alpha Condé et le Libéria concurrencent la troisième place avec un score de 28/100 chacun. Le Togo (4e) et le Mali (5e) bouclent le top 5 du classement avec des scores respectifs de 29/100 et 30/100.

Le Burkina Faso occupe le 10e rang en Afrique de l’ouest avec un score de 40/100, derrière la Côte-d’Ivoire 8e avec 36/100 et la Gambie 9e avec 37/100 comme score. Le Sénégal (13e) et le Cap Vert (14e) sont la lanterne rouge du classement pour l’Afrique de l’ouest avec des scores respectifs de 45/100 et 58/100.

Au plan international, c’est la Nouvelle-Zélande qui est le pays le moins corrompu avec un score de 88/100. Sur le continent africain, seuls six pays sont arrivés à passer la barre des 50 points, preuve que la corruption continue de régner sur le continent. Il s’agit des Seychelles (66/100), du Botswana (60/100), du Cap-Vert (58/100), du Rwanda (54/100), de Maurice (53/100) et de la Namibie (51/100). Au bas de l’indice, on trouve le Soudan (16/100), la Somalie (12/100) et le Soudan du Sud (12/100).

En plus d’être gangrénée par la corruption, la CEDEAO est aussi confrontée au phénomène des évasions fiscales. Selon une étude dévoilée par Tax Justice Network, chaque année ce sont 12 milliards de dollars qui échappent au fisc en faveur des paradis fiscaux.

Etienne Lankoandé

Lefaso.net

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Generated by Feedzy
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com