Actualité

Lutte contre le terrorisme : la gendarmerie et la police reçoivent des équipements

L’Union Européenne à travers le projet GARSI-Sahel, a une fois de plus renouvelé sa volonté de soutenir les forces de défense et de sécurité dans la lutte contre le terrorisme au Burkina Faso.  Pour ce faire, elle a procédé ce jeudi 22 juillet 2021, à Ouagadougou, à une remise officielle de matériels roulants et de protection à la gendarmerie nationale. La police nationale a également reçu ce jour, divers équipements de la part du gouvernement burkinabè. L’objectif de toutes ces actions, est de permettre aux hommes de ténue d’être plus aguerris pour affronter l’ennemi commun. La réception du matériel s’est faite en présence de Maxim Koné, nouveau ministre en charge de la sécurité.

du matériel roulant

A travers le projet dénommé Groupe d’action rapide de surveillance et intervention au Sahel (GARSI-Sahel), l’Union Européenne (UE) a décidé de faire de la lutte contre le terrorisme son cheval de bataille. Cette unité anti-terroriste a fait déjà ses preuves à Toéni, à Barani, et envisage de s’implanter bientôt à  Mangodara et à nioronioro. C’est pourquoi, consciente que la guerre se gagne aussi à travers des moyens militaires adaptés à la nature de la menace, l’UE est venue au secours de la gendarmerie nationale ce jeudi 22 juillet, par un don de divers matériels logistiques et de protection. Il s’agit entre autres de  dizaines de véhicules de marque Toyota, des motos, des drones, des gilets par balle, des ténues militaires, et bien d’autres.

Wolfram Vetter, ambassadeur de l’Union Européenne au Burkina Faso

Pour Wolfram Vetter, ambassadeur de l’Union Européenne au Burkina Faso, cet élan vient concrétiser les liens entre le ministère de la sécurité et l’instance qu’il dirige. « L’Union Européenne est engagée depuis plusieurs années au côté du Burkina Faso dans le domaine la sécurité intérieure. C’est dans cette dynamique que le projet GARSI-Sahel qui est né en 2017, vise à accompagner les efforts des forces de défense et de sécurité dans la lutte contre le terrorisme et  la criminalité organisée », a expliqué monsieur Wolfram Vetter.

Quant au ministre en charge de la sécurité, Maxime Koné, il a au nom du gouvernement traduit toute sa reconnaissance à l’endroit du donateur. A l’en croire, ces équipements viendront augmenter les capacités techniques et opérationnelles des forces de défense et de sécurité. Chose qui permettra d’engranger des résultats probants. Ainsi, tout en indiquant que le matériel reçu ne servira pas à orner les magasins, Maxime Koné, a invité les bénéficiaires à en faire bon usage.

Des blindés au profit de la police nationale

blindé réceptionné par la police nationale

Dans la même dynamique de lutte contre le terrorisme et la criminalité organisée, la police nationale, a également reçu du matériel roulant et de protection. Offerts par le gouvernement, les équipements ont été réceptionnés par Kiénou Jean Bosco, Directeur Général de la police nationale. C’est Maxim Koné, le ministre en charge de la sécurité lui-même, qui a présidé la cérémonie officielle de remise.  Constitués de blindés, des casques, et des gilets par balle, ces équipements dont la valeur s’élève à un milliard neuf cent mille francs, devront permettre aux éléments de la police nationale de mieux faire face à la situation d’insécurité émaillée d’attaques terroristes. Pour Kiénou Jean Bosco, c’est avec une grande satisfaction que son institution a reçu cette dotation du gouvernement en matériels divers. Il a exprimé toute sa gratitude à l’endroit du gouvernement, tout en rassurant que ses hommes réaliseront des résultats satisfaisants sur le terrain.

Maxime Koné, ministre en charge de la sécurité

 Là encore, le ministre en charge de la sécurité n’est pas passé par quatre chemins pour dire la vérité. A l’en croire, ces équipements doivent aller directement sur le terrain partout où le besoin se fait sentir. « Nous ne sommes plus au stade où on dit tel corps doit avoir tel équipement et un tel ne doit pas en avoir. Chaque corps doit être doté selon la nature de la menace dont il fait face », a déclaré Maxime Koné. Pour terminer, il a invité les différentes hiérarchies à bannir les petites querelles inutiles et à travailler dans l’union sacrée.

Michel CABORE 

L’article Lutte contre le terrorisme : la gendarmerie et la police reçoivent des équipements est apparu en premier sur FasoPiC.

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com