Burkina Faso : Le gouvernement fait preuve de ”fourberie” selon Pascal Zaida

La Coordination nationale des OSC pour la partie (COP) s’est prononcée ce jeudi 12 août 2021 sur la situation nationale, lors d’une conférence de presse. La COP pense que la machine gouvernementale est en panne d’initiative, d’anticipation et de volonté politique.

Une conférence de presse ce 12 août 2021 a été animée principalement par Pascal Zaida, responsable du Cadre d’expression démocratique (CED). Il s’est exprimé au nom de la Coordination nationale des OSC pour la partie (COP), qui a donné sa lecture de la situation qui prévaut sur le plan national.

Selon Pascal Zaida, l’insécurité grandissante, la justice introuvable, la vie chère, la crise humanitaire, la crise foncière et les valeurs en déperdition sont des maux qui déchiquettent la situation nationale du Pays des Hommes intègres. « La machine du gouvernement est en panne d’initiative, d’anticipation et de volonté politique », a-t-il déclaré.

Par ailleurs, Pascal Zaida au nom du COP, estime que le pouvoir actuel fait preuve de ‘’fourberie’’. « D’Est à l’Ouest, du Nord au Sud en passant par le Centre, les Burkinabè sont lassés par la fourberie du gouvernement MPP et de ses alliés dont la spécialité depuis 6 ans est la gabegie, le pillage, les détournements, le mensonge, l’arrogance, et l’insouciance », s’est insurgé le porte-parole de la COP.

Se prononçant sur la situation sécuritaire, le leader du CED a laissé entendre que le parti au pouvoir a « honteusement démissionné » de son devoir d’assurer la sécurité des populations. Pour lui cela se reflète dans les faits d’attaques terroristes qui ont comme conséquence, la mort de « civiles et militaires ».

Lors de cette conférence de presse, la COP a aussi abordé la question de la vie chère se faisant sentir par la flambée des prix des denrées alimentaires sur le marché. A ce sujet, le porte-parole de la COP a fait savoir que les populations dans les villes s’organisent pour exiger du parti au pouvoir le « minimum pour leur survie ». Pascal Zaida estime que les conditions qui minent le développement du Burkina Faso sont criardes si bien que « Les conditions sont réunies pour faire tomber le pouvoir ». En effet, a-t-il laissé entendre que la population pourrait se révolter.

Lazard KOLA (stagiaire)

Faso7

L’article Burkina Faso : Le gouvernement fait preuve de ”fourberie” selon Pascal Zaida est apparu en premier sur Faso7.

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com