Actualité

Flambée des prix des produits de grande consommation : face au CFOP, Harouna Kaboré explique que les causes sont exogènes

Harouna Kaboré, ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, a été reçu en audience par Eddie Komboigo, Chef de File de l’Opposition Politique au Burkina Faso (CFOP-BF), ce vendredi 13 août 2021, à Ouagadougou. Le renchérissement des prix des  produits de grande consommation était le principal sujet des échanges.

Depuis un certain temps, les produits de première nécessité connaissent une flambée de prix. Malgré les interpellations des acteurs de la société civile à l’endroit du gouvernement, la situation continue d’aller de mal en pis et les ménages vulnérables n’en peuvent plus. Ainsi, après ses multiples sorties de terrain pour des contrôles inopinés de prix, de la disponibilité et de la qualité des produits, Harouna Kaboré, ministre du commerce a jugé nécessaire d’aller échanger avec le Chef de File de l’Opposition. Il était question d’exposer la situation afin que les populations puissent avoir une idée des causes de cette augmentation vertigineuse des prix, ainsi que les mesures prises par le gouvernement, pour juguler la situation.

 Selon le ministre du commerce, la flambée des prix est imputable à la pandémie de la covid-19, qui a tout bouleversé. A l’en croire, le Burkina Faso, importe au moins 70% des produits de grande consommation, or, avec la covid-19, le taux du fret a considérablement augmenté, impactant ainsi directement sur les prix des produits au niveau local. Aussi, il explique que parfois, il est même difficile d’avoir des conteneurs en destination de l’Afrique, et tout cela contribue à aggraver la situation. Pour abréger la souffrance des populations, il indique que des mesures ont été prises au niveau gouvernemental, notamment les contrôles inopinés dans des marchés et yaars, la non délivrance de documents d’autorisation d’exportation des produits céréaliers, et le soutien aux unités de production locale.

 

Malgré les deux heures d’échanges, le CFOP dit ne pas trouver de satisfaction, en ce sens qu’il n’a pas vu de propositions concrètes susceptibles de remédier la situation.  Selon Eddie Komboigo, le ministre du commerce n’a fait que parler des causes et de l’impact de la flambée des prix. D’ailleurs, il estime que tout ce que Harouna Kaboré, a évoqué comme solutions, sont des anciennes mesures. Le CFOP menace donc de descendre dans les rues avec le peuple, si rien n’est fait les mois à venir. « Nous remercions le ministre du commerce d’être venu nous expliquer la cause de la flambée des prix. C’est vrai, il devait nous expliquer et dire  comment le gouvernement compte faire pour y remédier.  Mais, nous n’avons pas vu de propositions concrètes.  Nous avons attiré l’attention du gouvernement pour que dans les trois mois qui suivent, que les prix baissent. Si tel n’est pas le cas, on finira par dire au gouvernement de partir », a averti Eddie Komboigo.

Michel CABORE

L’article Flambée des prix des produits de grande consommation : face au CFOP, Harouna Kaboré explique que les causes sont exogènes est apparu en premier sur FasoPiC.

Comments

comments

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com