Actualité

Côte d’Ivoire : La présidentielle de 2025 déjà dans la ligne de mire de Laurent Gbagbo

Depuis 2015, le Front populaire ivoirien(FPI) était dans une zone de turbulences. Cette turbulence a conduit à la division du parti en deux groupes. D’une part les membres du FPI «légal » de Pascal Affi N’Guessan reconnu par la justice ivoirienne et d’autre part les membres d’un FPI « GOR » (Gbagbo ou rien), les fidèles de l’ancien président Laurent Gbagbo. Cette division a plongé le parti dans une situation difficile. Et depuis son retour, cette crise s’est accentuée au sein du parti. Face à cette équation, l’ancien président Laurent Gbagbo a proposé de créer un nouveau parti.  Ce  choix n’est-il pas un signal pour la présidentielle de 2025. ? 

Le Front populaire ivoirien (FPI) est divisé depuis 2015, avec d’un côté un FPI « légal » reconnu par la justice ivoirienne dirigé par Pascal Affi N’Guessan, un ancien proche de Laurent Gbagbo, et de l’autre FPI « Gor » (Gbagbo ou rien) resté fidèle à l’ancien président.  Pour mettre fin à ce bicéphalisme, Laurent Gbagbo a  décidé de manière spectaculaire de laisser le FPI à  Affi N’Guessan.

Ce vison  politique de Laurent Gbagbo conduit à éviter  au parti de s’embourber dans une querelle de légalité-légitimité. Et de créer simplement un nouveau parti d’ici octobre. Preuve que Koudou entend rester, à 76 ans, un acteur incontournable de la vie politique en Côte d’Ivoire en se positionnant pour la présidentielle 2025. 

Avec un nouveau Koudou repart à la conquête du pouvoir. Mais pour y arriver, il a besoin de nouveau moyens pour mettre en œuvre sa nouvelle machine surtout avec des assistants loyaux. Cette démarche de Koudou vise à éviter une bataille centrifuge qui risque de le nuire. Ce stratège de la politique ivoirienne sait bien qu’en Côte d’Ivoire, les Ivoiriens s’attachent plus à l’homme qu’à ses idées et son programme de société. Une réalité qui est malheureusement propre à la politique en Afrique où les hommes passent mieux que les idées.

Ce qui est regrettable dans la politique dans nos contrées. Justement avec cette popularité restée intacte et renforcée depuis la prison jusqu’à son  retour, Koudou veut réellement exploiter cette image populaire dont il jouit pour se faire encore une nouvelle santé politique.  Et  avec cette popularité, Koudou est convaincu de pouvoir de mobiliser l’électorat ivoirien pour sa cause.    

Mieux étant un ancien de ce marigot politique, Koudou sait que l’occasion est propice pour préparer les ingrédients de 2025 car cette traversée ne sera pas du tout tranquille.

Le hic dans cette situation est que  Pascal Affi N’Guessan a aussi montré ses capacités dans la conduite du FPI sans le leader Koudou. Et les résultats ne sont pas totalement décevants. S’il poursuit le combat dans cette dynamique, il peut aussi gripper cette nouvelle machine en phase de rassemblement.

En plus de ce dernier, il y a l’ex-femme de Gbagbo qui pour le moment n’a rien dit de ses ambitions. Dans tous les cas de figure, le nouveau parti politique sera pour Laurent Gbagbo son instrument de reconquête du pouvoir d’État. On peut dire que le paysage politique ivoirien avant 2025 connaîtra une réorganisation.

L’article Côte d’Ivoire : La présidentielle de 2025 déjà dans la ligne de mire de Laurent Gbagbo est apparu en premier sur INFOH24 – Actualités et Infos au Burkina Faso et dans le monde.

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com