Les faits divers de Zatibagnan : La femme du voisin

Ce qu’il y a chez les hommes, c’est ce qu’on retrouve chez les femmes aussi, dit l’adage populaire. Moussa l’a appris à ses dépens.

Vous voulez savoir ce qui s’est passé dans la chambre du soldat dans le fait divers de la semaine dernière ? On m’a soufflé que cela relève du secret défense ! Cela tombé dans mon oreille, je me suis donc empressé de l’ouvrir pour chercher un autre fait divers qui commence ainsi au paragraphe suivant : 

Jeune fonctionnaire du ministère de la jeunesse, lorsque Moussa mit la main sur son pécule, la première chose qu’il fit, c’est de quitter la concession de son tuteur où il étouffait. Il trouva un gîte dans une « cour commune » où il s’installa dans une «chambre-salon ».

Comme tout bon jeune fonctionnaire qui se respecte, cette maison se remplit rapidement d’un « salon » aux fauteuils rembourrés, d’une télévision écran aussi plat que le « cou » d’une moto « CT » (les seniors sauront de quoi il est question), d’un réfrigérateur (évidemment ) et d’une cuisinière à ondes. Avec la chambre tout aussi bien achalandée et une garde à robe qui fait honneur à sa jeunesse, Moussa pouvait désormais prendre Pissy et même tout Ouagadougou en « otage » !

Le jeune homme avait été bien nanti par la divine providence. Bien bâti, avec un sourire ravageur, il faisait tourner la tête de bien de ces demoiselles. Un jeune fonctionnaire sans bague au doigt, c’était la perle rare tant convoitée. Et Moussa le savait. Et il ne se gênait pas pour en profiter !

Mais ce dont il ne se doutait pas, c’est que son charme avait fait l’effet d’un flash sur la femme de son voisin. Son malheur ne s’arrêta pas là. Le voisin, dont la femme lui reluquait le nez, marquait le pas sous le drapeau. Un cocktail qui ne pouvait qu’exploser à la figure du jeune damoiseau !

La diarrhée et la douche externe

Moussa ne se doutait pourtant de rien, même pas de ces petits plats que la dame concoctait et qu’elle lui servait à un intervalle aussi régulier que la mitrailleuse d’un soldat qui tombe sur une base terroriste. Erreur de jeunot ! Ignorance d’inexpérimenté.

Quoi qu’il en soit, un beau soir, pendant que Moussa faisait rouler de grosses tanches de viande de mouton entre les rangées de ses dents, la femme de l’homme de tenue laissa tomber, comme par inadvertance, son pagne devant Moussa. Un Moussa qui se retrouva hors de sa maison, fuyant le danger qu’il venait maintenant de réaliser. Il était tellement déboussolé qu’il se retrouva sans s’en rendre compte, dans la douche externe de la cour commune.

Mais son cœur manqua tomber dans sa poitrine lorsque la femme ouvrit la porte de la douche externe pour l’y rejoindre. Et il arrive de ces jours où vous avez l’impression que Dieu  et ses anges vous ont fui. Et  ce jour-là, une diarrhée fort impolie s’amouracha du mari, qui, incapable d’arriver jusqu’à la chambre pour exploiter le WC interne, se trompa de porte et ouvrit celle de la douche. Pour tomber nez à nez avec qui vous savez !

Ainsi naissent les drames et les guerres  !

Zatibagnan

A vendredi prochain pour un autre fait divers !

L’article Les faits divers de Zatibagnan : La femme du voisin est apparu en premier sur Faso7.

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com