Actualité

Drame à l’université de Koudougou : « cet incident ne doit pas passer sous silence », lance Justin Nebié, un étudiant

04 morts et un blessé, c’est le bilan du drame intervenu sur un bâtiment en construction de l’Université Norbert Zongo, le mardi 31 août 2021, dans la matinée. Au lendemain du drame, le ministre en charge de l’enseignement supérieur, Pr Alkassoum Maïga, était sur les lieux pour constater les dégâts.  

Aux côtés du Pr Alkassoum Maïga, le mercredi 1er septembre 2021, il y avait les autorités régionales et les premiers responsables de l’université Norbert Zongo. Avant d’aller sur le lieu du drame, la délégation est d’abord allée à la morgue et dans les familles des trois étudiants.

Dans ses propos, le ministre Maïga, a manifesté sa consternation face au drame. Ce fut le lieu pour lui de déplorer que le chantier à terme devant permettre l’épanouissement des étudiants, soit celui qui les emporte. Mais derrière il faut qu’on situe les responsabilités afin de savoir ce qui a pu se produire, a-t-il souligné. « S’il avait été révélé que ma responsabilité personnelle a été engagée pour qu’il y ait ce drame, j’en tirerai toutes les conséquences », a laissé entendre le ministre en charge de l’enseignement supérieur.  Et de prévenir que personne ne pourra se retrancher pour jouir d’une impunité quelconque.

Les étudiants pour leur part disent attendre que toute la lumière soit faite sur ce drame. « Cet incident ne doit pas passer sous silence », affiche l’étudiant Justin Nébié. Il va plus loin en souhaitant que les responsabilités soient situées. Rappelons que le blessé de l’effondrement a été évacué au centre hospitalier régional de Koudougou puis à l’Hôpital Yalgado Ouédraogo.

Abdoul Aziz KABORE (Correspondant)

L’article Drame à l’université de Koudougou : « cet incident ne doit pas passer sous silence », lance Justin Nebié, un étudiant est apparu en premier sur FasoPiC.

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com