Economie

École nationale des Douanes de Ouagadougou : La promotion « Résistance », prête pour servir

La 27e promotion des élèves douaniers est en fin de formation. La cérémonie officielle de sortie s’est tenue ce jeudi 2 septembre 2021 à l’Ecole nationale des douanes de Ouagadougou.

Ils sont au total 78 élèves, dont 22 filles. Parmi l’effectif, il y a 25 Burkinabè, 35 Centrafricains, 13 Congolais et 5 Tchadiens. Ils sont essentiellement composés d’inspecteurs et de contrôleurs. Après deux ans de formation, la 27e promotion des élèves de l’Ecole nationale des douanes de Ouagadougou est prête pour servir.

Baptisée « Résistance », cette promotion a un taux de succès de 87% pour les contrôleurs et de 100% pour les inspecteurs. Ainsi, ils obtiennent les diplômes de contrôleur des douanes et d’études supérieures des douanes pour les inspecteurs.
Ils débarquent sur le terrain dans un contexte marqué par l’insécurité, le terrorisme, la Covid-19, l’incivisme fiscal, la fraude et la corruption.

Une vue des familles des élèves douaniers à la sortie de promotion.

Pour le parrain de la cérémonie, le directeur général des douanes et droits indirects de la République centrafricaine, Frédéric Théodore Inamo, le nom de baptême de cette promotion, « résistance » revêt un sens particulièrement profond et fort. « Face à ces maux dont souffrent nos différents pays, cette promotion devra faire preuve de résilience contre vents et marrées pour servir avec courage, dévouement, loyauté et efficacité les intérêts de nos patries et de nos concitoyens », a-t-il indiqué.

« Mettre en pratique toutes les connaissances théoriques »

La ministre déléguée chargée de l’aménagement du territoire et de la prospective, Pauline Zouré, a assuré que ces élèves douaniers sont formés pour bien exercer leur métier mais également sur le plan de la défense. Et en ce qui concerne la lutte contre la corruption, elle a affirmé qu’ils sont outillés pour venir à bout de ce fléau.
Dans son allocution, le directeur général de l’Ecole nationale des douanes de Ouagadougou, Casimir Sawadogo, a invité les élèves douaniers à résister pour mieux servir leurs pays tout en respectant les lois et règlements.

Le parrain Frédéric Théodore Inamo et la ministre déléguée Pauline Zouré ont mis les épaulettes des deux majors des deux filières (Inspecteur et Contrôleur).

Ce conseil, l’élève inspecteur Ahmed Moussa Mbami du Tchad compte l’appliquer. « Nous allons mettre en pratique toutes les connaissances théoriques acquises pour résister et combattre la corruption, faire la recette et relever tous les défis qui concernent la douane tchadienne en cette période de la modernisation », a-t-il promis.

L’élève inspecteur Ahmed Moussa Mbami du Tchad.

Pour la mère patrie, les défis sont également d’actualité. « Pour nous Burkinabè, nous sommes d’ores et déjà conscients des défis qui nous attendent sur le terrain », a fait savoir le délégué de la promotion, par ailleurs major de la promotion, Souleymane Ouédraogo. Le principal défi, c’est la mobilisation optimale des recettes fiscales, a-t-il précisé.

Le délégué et le major de la promotion, Souleymane Ouédraogo.

Ainsi, ces 78 cadres des douanes seront au service des quatre pays représentés au cours de cette formation. La tâche noire qui marquera cette promotion est la disparition de l’élève contrôleur Samba Wada Mohamed de la RCA survenue le 26 août 2021. Tout au long de la cérémonie, un hommage lui a été rendu.

Cryspin Laoundiki
Lefaso.net

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com