Actualité

Fermeture du lycée Philippe Zinda Kaboré pour l’année 2021-2022 : Le personnel dénonce le plan machiavélique du gouvernement

Le personnel du lycée Philippe Zinda Kaboré a organisé un point de presse ce jeudi 2 septembre 2021 à Ouagadougou. Objectif, prendre à témoin l’opinion publique sur les fausses velléités distillées par le ministre en charge de l’éducation, Pr Stanislas Ouaro pour fermer le lycée Zinda. Devant la presse, le délégué personnel du Zinda, Karim Toussakoe, très remonté qualifie de canular les éléments avancés pour liquider l’établissement. Pour eux, les vraies raisons et motivations sont à ailleurs.

Réduction de la distance parcourue par les élèves pour faire cours au lycée Philippe Zinda Kaboré, le saccage des tables-bancs par les élèves au cours de leur manifestation et le lycée n’était pas fonctionnel. Ce sont les éléments avancés par le ministre en charge de l’éducation pour fermer l’établissement selon le personnel. Ces éléments avancés par le ministre à en croire le personnel du Zinda sont un canular digne d’un film hollywoodien.

En effet, pour le personnel, par exemple sur la réduction de la distance, c’est insulter l’intelligence des citoyens que de dire que les élèves seront soulagés pourtant des élèves du Zinda ont été affectés au lycée Nelson Mandela et dans d’autres établissements du même quartier. Concernant les tables bancs, le personnel affirme que « le lycée Zinda a prêté des tables-bancs au Lycée Nelson Mandela pour les concours ».

Le présidium du personnel du lycée Zinda ©infoh24

Le personnel remonté a qualifié de mensonge l’argument du ministre sur le fonctionnement de l’établissement. Pour le personnel, le conseil de classe du mardi 27 juillet 2021 s’est tenu pour valider les résultats scolaires. « D’où sont venus ces données qui ont permis de faire une telle validation » s’interroge le personnel.  Selon le personnel du Zinda, contrairement à ce que l’administration veut faire croire à l’opinion, « le matériel informatique et les données nécessaires au fonctionnement de l’établissement sont restés intacts » soutient-il.

Selon le personnel, les vraies raisons de la fermeture du lycée sont entre autres la difficulté pour le gouvernement d’appliquer le protocole d’accord qu’il a signé avec le syndicat d’enseignants, la remise en cause de la gratuité, des bourses qui font leur retour depuis 2017 après une suppression totale qui a duré deux décennies et l’incapacité du gouvernement à faire fonctionner les cantines scolaires pour les élèves démunis malgré les milliards investis par l’État. (Plus de 17 milliards de F CFA en 2020).

Des journalistes lors de la conférence de presse©infoh24

Concernant leur sort le personnel s’insurge contre le mépris du ministre Ouaro. « Comment un fonctionnaire peut-être affecté par l’État à quelques jours de la rentrée » s’interroge-t-il. Pire, la situation s’est dégradée au Zinda à cause des méthodes de commandement militaire du proviseur, Alexis Kyelem. « Allergique aux critiques, il a décidé de ne pas respecter le principe cardinal de fonctionnement d’un lycée fondé sur le travail d’équipe » a martelé le délégué du personnel, Karim Toussakoe.

Et plutôt que de tirer les leçons de manquements dans la conduite des affaires au  lycée Zinda, le ministre en charge de l’éducation, Pr Ouaro et le proviseur Alexis Kyelem se sont engagé dans une offensive anti-travailleurs à travers cette suspension illégale des salaires de plus de 700 professeurs non encore rétablis depuis 2020 dont 27 du lycée Zinda.

Le délégué personnel du Zinda, Karim Toussakoe©infoh24

Pour le personnel, le ministre de l’éducation s’est servi de montages de mensonges dans cette crise. « Le procès malgré le travail de la police judiciaire n’a pu établir la culpabilité d’aucun élève de Zinda. Les élèves du Zinda ont été présentés à l’opinion comme des vandales ‘’des enfants mal éduqués’’ qui ne veulent pas travailler, pourtant le ministre Ouaro n’est pas gêné pour revendiquer devant les médias les bons résultats des examens du lycée Zinda qui sont supérieurs à la moyenne nationale (plus de 48% au BEPC, BAC série C : 64 ,21%, BAC série A : 63,85%, BAC série D : 41,42%) » a-t-il ajouté.

La fermeture du Zinda doit interpeller tous les citoyens épris de justice sociale. Le personnel exhorte le gouvernement à reconsidérer sa décision.

L’article Fermeture du lycée Philippe Zinda Kaboré pour l’année 2021-2022 : Le personnel dénonce le plan machiavélique du gouvernement est apparu en premier sur INFOH24 – Actualités et Infos au Burkina Faso et dans le monde.

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com