Actualité

  COMMUNIQUE DE LA CHAMBRE DES MINES DU BURKINA

Ouagadougou, le 06 Septembre 2021-

La semaine du lundi 30 Août au dimanche 05 Septembre 2021 a été marquée par des événements sécuritaires majeurs pour le secteur des mines du Burkina Faso.

 Le mardi 31 Août 2021, un convoi de la mine d’Essakane en provenance de Ouagadougou en direction d’Essakane est entré en contact avec un groupe Armé. Il s’en est alors suivi un échange de tirs entre la gendarmerie qui assurait l’escorte du convoi et le groupe armé. Fort heureusement, la prompte réaction de l’équipe d’escorte de la gendarmerie a permis de mettre en sécurité les passagers du convoi.

 Le 1er Septembre 2021, des exploitants artisanaux d’or se sont introduits clandestinement sur le site de la mine de Bissa Gold. Malheureusement huit (8) d’entre eux ont trouvé la mort et on dénombre des blessés dans les fosses qui ne sont plus exploitées par la mine.

 La Chambre des Mines du Burkina présente ses très sincères condoléances aux Familles des victimes et souhaite prompt rétablissement aux blessés. La Chambre des Mines exprime également sa solidarité à ses deux membres et les assure de son entière disponibilité.

 Ces deux événements viennent nous rappeler qu’une union de toutes les parties prenantes est indispensable dans la lutte contre l’insécurité et dans la préservation de la cohésion sociale. Aussi, aucun investissement quel qu’il soit n’est durable sans un environnement sécurisé.

 Concernant le cas précis de la mine de Bissa Gold, nous invitons les acteurs à privilégier le dialogue dans la résolution des conflits et faisons confiance à l’Etat pour renforcer les initiatives pour une meilleure surveillance des activités des exploitants artisanaux clandestins.

 La Chambre des Mines et ses membres sont très attachés au respect des meilleurs standards en matière des droits humains et au dialogue avec les communautés qui accueillent les exploitations minières.

 La Chambre des Mines salue l’effort de l’Etat Burkinabé dans la lutte contre l’insécurité et encourage les autorités à poursuivre et à renforcer leurs actions pour la sécurisation du territoire national.

La faitière de l’industrie minière du Burkina souhaite que la question de la cohabitation entre les exploitants artisanaux de l’or et les mines industrielles soit résolue de manière pérenne par tous les acteurs afin que l’on n’assiste plus à des scènes qui endeuillent des familles.

L’or est le premier produit d’exportation et première source de recettes de notre pays. Dans le respect de la vie humaine et solidaire à l’Etat Burkinabé  face aux nombreux défis que connait notre pays, le secteur minier continuera à jouer son rôle d’acteur majeur du développement de notre très cher pays le Burkina Faso.

Le Président de la Chambre des Mines du Burkina

Adama Soro

L’article   COMMUNIQUE DE LA CHAMBRE DES MINES DU BURKINA est apparu en premier sur FasoPiC.

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com