Actualité

Eliminatoires Coupe du Monde 2022/ Burkina-Algérie : les Etalons veulent mettre fin à l’invincibilité des Fennecs

Le Burkina Faso et l’Algérie s’affrontent cette nuit (19h TU) au Grand stade de Marrakech, au Maroc, en match comptant pour la 2e journée des éliminatoires de la Coupe du Monde FIFA Qatar 2022. Une rencontre que les Etalons entendent aborder avec la plus grande détermination.

Vingt-huit matchs sans défaite : telle est la performance, toujours en cours, de l’adversaire des Etalons pour la 2e journée des éliminatoires de la Coupe du Monde FIFA Qatar 2022. Les Fennecs d’Algérie, champions d’Afrique en titre, brillent de mille feux depuis maintenant plus de deux ans. Le capitaine Issoufou Dayo et ses coéquipiers, loin d’être intimidés, veulent plutôt mettre fin à la longue série sans défaite de leur adversaire ce 7 septembre 2021 à Marrakech. « Après la victoire face au Niger, nous voulons confirmer contre l’Algérie. Nous voulons gagner ce match pour franchir un palier » prévient, le défenseur Steeve Yago. Face au Niger, les Etalons ont laissé voir des choses intéressantes dans l’entrejeu. Fabrice Gustavo Sangaré fait partie des hommes de ce compartiment. Il promet faire mieux que contre le Niger. « Au de-là des consignes du coach qu’il faut respecter, Il nous faut entrer dans cette rencontre avec une grande détermination et une rage de vaincre, en se disant que nous jouons pour tout un peuple » conseille-t-il. Aussi, dans le couloir droit, Issa Kaboré a été excellent aussi bien défensivement qu’offensivement. Grâce à lui, l’équipe se projetait rapidement vers l’avant. Mais les centres n’étaient pas bien précis. Issa promet d’y remédier. Défensivement, l’axe central a laissé transparaître quelques failles. Les attaquants nigériens, quoique de petite taille, l’ont percé à maintes reprises. Cependant, à entendre Steeve Yago qui a formé le duo ce jour-là avec Issoufou Dayo, tout est réuni pour faire un grand match face à l’Algérie.

Mohamed Konaté promet encore scorer

« Libéré » par son but face au Mena, Mohamed Konaté promet récidiver contre l’Algérie.

Lui et ses camarades entendent jouer leur football tout en restant concentré face à des joueurs comme le capitaine algérien, Riyad Mahrez. Rare rescapé de l’équipe des Etalons qui avait été battue sur le score de 1-0 en 2013 à Blida, en Algérie, lors des éliminatoires de la Coupe du monde 2014, Steeve Yago ne veut pas parler de revanche. « En 2013, c’était une autre époque et un match à élimination directe puisque le vainqueur de la double confrontation se qualifiait pour le mondial.

Là, c’est une autre génération et d’abord la phase de poules. L’essentiel est de bien jouer pour prendre les 3 points. La revanche, on verra après » nuance-t-il. Le côté droit de ce bastion défensif a aussi fait preuve d’une lenteur extrême. Toute chose que le sélectionneur national Kamou Malo entend corriger. Deuxième buteur face au Mena, Mohamed Konaté se sent « libéré ». Il promet récidiver face aux Fennecs, même s’il reconnaît que le match sera difficile, « face à la meilleure équipe actuelle du continent ». « Nous sommes conscients de la force de l’adversaire. Nous allons nous concentrer sur nous-mêmes, faire notre jeu pour sortir la tête haute » indique Mohamed. « Galvanisé » par la victoire face au Niger, le capitaine des Etalons, Issoufou Dayo, souhaite que ses coéquipiers abordent le match contre l’Algérie comme les autres. « C’est une motivation pour nous d’affronter l’Algérie. C’est aussi une possibilité pour nous de prouver que nous sommes une grande équipe » relève Dayo.

« L’Algérie plus forte sur le papier »

Pour Kamou Malo, c’est excitant pour ses poulains de se mesurer à plus forts qu’eux « sur le papier ».

Pour Kamou Malo, c’est excitant pour ses poulains de se mesurer à plus forts qu’eux « sur le papier alors que la vérité du football est sur le terrain ». « Nous partons face à l’Algérie décontractés et très motivés. Nous sommes conscients des forces de l’adversaire. Nous avons nos armes.

Nous devons rester nous-mêmes » préconise-t-il. En termes de force offensive, l’Algérie, selon coach Malo, n’a pas actuellement d’égale en Afrique. C’est pourquoi, malgré qu’il regrette l’absence d’un garçon comme Edmond Tapsoba, le sélectionneur préfère parler de groupe et non d’individualités. « Sans Edmond, notre défense n’a pas pris de but face au Niger. Je vais sur cette certitude. Aussi, l’animation défensive n’est pas l’affaire d’une seule personne mais celle de tout le groupe. C’est donc cette animation défensive que nous allons opposer à l’ogre algérien » insiste Kamou Malo. Pour la petite histoire, depuis les indépendances jusqu’à nos jours, les équipes nationales fanions d’Algérie et du Burkina Faso se sont croisées à dix reprises en matchs officiels. L’Algérie enregistre cinq victoires contre trois succès pour le Burkina Faso et deux matchs nuls. Leur douzième face-à-face est prévu pour cette nuit à 19h TU (20h heure locale) dans l’enceinte du Grand stade de Marrakech. Il sera officié par le Botswanais, Joshua Bondo. Il sera appuyé par Souru Phatsoane du Lesotho comme premier assistant. Le Namibien Matthew Kanyanga sera le deuxième assistant.

Yves OUEDRAOGO

Envoyé spécial à Marrakech

L’article Eliminatoires Coupe du Monde 2022/ Burkina-Algérie : les Etalons veulent mettre fin à l’invincibilité des Fennecs est apparu en premier sur Quotidien Sidwaya.

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com