Réconciliation nationale du Burkina Faso : Le Royaume d’Arabie Saoudite apporte son expertise

Ce 7 septembre 2021, Fahad Bin Abdulrahman H. Aldosari, ambassadeur du Royaume d’Arabie Saoudite au Burkina Faso a été reçu au cabinet du ministre d’Etat en charge de la réconciliation nationale,  Zéphyrin Diabré.

A travers cette rencontre, selon Fahad Bin Abdulrahman H. Aldosari, il a été question pour lui, de porter à la connaissance de Zéphyrin Diabré, ministre d’Etat chargé de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale, les potentialités que   regorge l’Arabie Saoudite  en matière de dialogue et de cohésion social dont le ministre Diabré peut s’en imprégner pour la réussite  de sa mission. « On a discuter de quelques choses pour le dialogue. Inch’Allah, on va travailler ensemble dans le domaine du dialogue », a explique le diplomate saoudien.

De son côté, Zéphirin Diabré a indiqué que le diplomate saoudien lui a fait savoir que qu’en Arabie Saoudite, il y a  un centre dédié à tous ce qui est lié au dialogue politique et aux questions de médiation. Aussi, selon le ministre Diabré, Fahad Bin Abdulrahman H. Aldosari a partagé avec lui les expériences de son pays en matière de réconciliation, notamment dans le domaine de  la déradicalisation des jeunes qui ont été  enrôlés dans le terrorisme pour lesquels, des centres ont été construits.

Pour Zéphirin Diabré, ce sont des expériences qui peuvent aider son ministère dans ce qu’il appelle la réconciliation sécuritaire. La réconciliation sécuritaire selon les explications du ministre d’Etat veut dire la réconciliation avec les jeunes Burkinabè qui se sont « malheureusement » laissé embarqués par la question du terrorisme. « L’islam a une origine. Il a des fondements. Qui mieux que l’Arabie Saoudite peut parler de l’islam ? Donc l’islam tel qu’il est prêché là-bas n’a rien à voir avec ce que certains disent ici en faisant du terrorisme. Là aussi, ils ont des institutions qui permettent de prêcher le vrai islam, pour que les gens ne fassent pas la confusion. Donc c’est des domaines pour lesquels on espère pouvoir établir une coopération », s’est exprimé Zéphirin Diabré.

Rappelons que les relations entre les deux pays datent de depuis les années 1970. L’Arabie Saoudite intervient au Burkina Faso par le biais d’institutions financières telles que le Fonds saoudien pour le Développement et la Banque islamique de Développement.

Josué TIENDREBEOGO

Faso7

L’article Réconciliation nationale du Burkina Faso : Le Royaume d’Arabie Saoudite apporte son expertise est apparu en premier sur Faso7.

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com