Actualité

Eliminatoires Coupe du Monde/Burkina-Algérie : 1-1

Les Etalons du Burkina et les Fennecs d’Algérie se sont quittés dos à dos (1-1) hier mardi 7 septembre 2021 au Grand stade de Marrakech, au Maroc, en match comptant pour la 2e journée des éliminatoires de la Coupe du Monde FIFA Qatar 2022.

Ils ont promis de se battre et ils l’ont fait. Certes, les Etalons n’ont pas pu mettre fin à l’invincibilité des Fennecs d’Algérie (28 matchs avant le coup d’envoi de la rencontre), mais ils ont failli réussir un grand coup au Grand stade de Marrakech ce mardi 7 septembre 2021. Dans une rencontre où ils ne partaient pas favoris (certains avaient même prédit un score fleuve), le sélectionneur Kamou Malo et ses poulains ont fait montre d’une combativité exemplaire pour faire douter la redoutable équipe championne d’Afrique en titre. Pourtant, que le début du match fut difficile ! A l’entame de la rencontre, il n’y avait qu’une équipe sur l’aire de jeu : l’Algérie. Face à une formation des Etalons qui, visiblement, a décidé de laisser la balle à l’adversaire et de procéder par des contres, Riyad Mahrez et ses coéquipiers en profitent pour s’installer dans la moitié de terrain des Burkinabè. Ils font voir de toutes les couleurs Issoufou Dayo (peu rassurant en ce début de match) et ses camarades.

Le bloc compact des Etalons oblige les Algériens à changer de stratégie. Les Fennecs procèdent par de longues balles, toute chose qui ne leur réussit pas. Seulement que les passes approximatives et les fautes techniques des Etalons aidantes profitent aux Algériens qui obtiennent des coups francs dangereux, heureusement sans frais dommageables pour le Burkina Faso. Les Algériens, bien connus pour leurs simulations, en rajoutent et tentent d’influencer l’arbitre botswanais. Que nenni ! Kamou Malo s’est souvent mêlé au débat sur la roublardise des Algériens. « Il n’a rien. N’hésitez pas à mettre du jaune », a parfois pesté le sélectionneur burkinabè. Malheureusement, la domination algérienne est concrétisée par l’ouverture du score de Sofiane Feghouli (17emn) sur un contre. Le but matinal a réussi à faire sortir les Burkinabè de leur torpeur. Et pour la première fois depuis le début du match, ils arrivent à inquiéter le portier algérien à la 28e mn. Ils parviennent un peu à équilibrer le jeu à partir de cet instant et protègent mieux leur cage jusqu’à la pause.

Des Etalons transfigurés en 2de période

Comme pour montrer qu’ils sont pressés d’en découdre avec les Fennecs, les Etalons sont les premiers à regagner la pelouse pour la 2de partie. Exit le 4-4-2 de la 1re période ! Kamou Malo et ses protégés optent en cette dernière partie du match pour leur système habituel, le 4-3-3. L’équipe se métamorphose. La physionomie du match change. Engagement, solidarité, combativité et prises d’initiatives, c’est la nouvelle attitude que le capitaine Dayo et ses camarades donnent à voir au petit public du Grand stade de Marrakech (le match s’est disputé à huis clos). Ils se projettent mieux à l’avant. Les Algériens, acculés, deviennent méconnaissables.

« Il y a de la place les gars », lance Kamou Malo à ses poulains. Message reçu 5 sur 5 puisqu’à la 63e mn, Franck Lassina Traoré à la passe permet à Abdoul Fessal Tapsoba d’égaliser. Il inscrit ainsi son premier but avec les Etalons tout comme Mohamed Konaté l’avait fait face au Niger. Après ce but, les Etalons ne lâchent pas. Ils maintiennent leur rythme. Ils passent à côté de l’aggravation du score (85e mn) par l’entremise de Mohamed Konaté. Son tir en mouvement rase le poteau adverse. Ensuite, plus rien jusqu’au coup de sifflet final. Un résultat satisfaisant pour le capitaine Issoufou Dayo et son coach Kamou Malo. Fier de ses camarades, Dayo avoue que les Etalons ont leur mot à dire dans ces éliminatoires de la Coupe du Monde. « On ne vendait pas cher notre peau face à l’Algérie. Mais, nous avons montré ce soir que nous sommes une équipe sur laquelle il faut compter », a-t-il laissé entendre. Son entraîneur, lui, a dit croire que son équipe était celle d’Algérie en seconde période, tellement elle a produit du jeu. « Mon équipe a montré une combativité exemplaire. Pour ce genre de match, on n’a pas besoin de trop parler aux joueurs. Ils savent ce qu’ils doivent faire. C’est un sacré coup qu’ils ont réalisé malgré le nul », se réjouit Kamou Malo. Avec 4 points, les Etalons occupent la 2e place du groupe A. Ils sont devancés par leurs adversaires du soir au goal différentiel, +8 contre +2.

Yves OUEDRAOGO

Envoyé spécial à Marrakech

L’article Eliminatoires Coupe du Monde/Burkina-Algérie : 1-1 est apparu en premier sur Quotidien Sidwaya.

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com