Bobo-Dioulasso : Du sang neuf pour le Centre de dialyse du CHUSS

Le Secrétaire général (SG) du Ministère de la santé Wilfried Ouédraogo a visité le Service de dialyse du Centre hospitalier universitaire Souro Sanou de Bobo-Dioulasso le jeudi 9 septembre 2021. Equipé de 16 générateurs acquis dans le cadre d’un partenariat entre le ministère de tutelle et l’entreprise Sibiri bio Médical, l’équipement du centre a été renforcé par un onduleur de grande capacité offert par le Vice-président de la délégation régionale de la Chambre de commerce et d’industrie des Hauts-Bassins Al Hassane Sienou.

Docteur Awa Semdé, Responsable du service de néphrologie dialyse du CHUSS – DR

« Nous sommes en visite au service de néfro-dialyse pour voir les nouvelles installations que nous avons offertes à ce service et voir l’effectivité de cette nouvelle vie qui a été donnée au service de dialyse », a expliqué le Secrétaire général du Ministère de la santé Wilfried Ouédraogo. 

Tout en rappelant que les nouveaux équipements ont été acquis grâce à une convention signée par le Ministère de la santé et la société Sibiri Bio Médical.

Le SG du Ministère de la Santé Wilfried Ouedraogo – DR

 Dans le cadre de ce partenariat, l’entreprise Sibri Bio Médical en plus de l’installation des générateurs et de disponibilité les intrants nécessaires à leur fonctionnement, assure la maintenance des appareils.

Selon le SG du ministère, cette initiative de promotion de l’accès des dialysés aux soins adéquats est financée par la subvention de l’Etat burkinabè.

 Pour lui, les acquis de ce mode de partenariat qui prévoit la réalisation de check in de façon régulière ont été renforcés par la dotation d’un onduleur de grande capacité.

« Il ne reste plus que le calendrier régulier de maintenance pour anticiper l’amortissement des équipements. Le partenaire a promis de mettre en place ce plan de maintenance. Actuellement, ce sont des techniciens sur place qui ont reçu une formation de base et qui se débrouillent. Quand ça ne va pas, ils se réfèrent aux maintenanciers qui doivent se déplacer de Ouagadougou à Bobo-Dioulasso (6 heures de route) pour la maintenance »

Docteur Awa Semdé, Responsable du service de néphrologie dialyse du CHUSS

 Estimé à 21 millions de francs CFA, ce matériel électronique a été acquis grâce à la générosité du Vice-président de la délégation régionale de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina (CCI/BF) dans la région des Hauts-Bassins Al Hassane Sienou. « C’est conscient de la nécessité de créer une synergie d’action autour du système sanitaire que nous avons accompagné ce processus engagé par l’Etat », justifie le parrain.

Le Vice-président de la délégation régionale de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina dans la région des Hauts-Bassins Al Hassane Sienou

La Vice-présidente de l’association des dialysés de Bobo Mimi Kinda se réjouit de la disponibilité de ces équipements qui n’étaient autrefois accessibles qu’à Ouagadougou dans capitale du Burkina Faso, située à 360 kilomètres de Bobo-Dioulasso.

Toutefois, elle exhorte à une amélioration de l’offre de soin pour les dialysés. «  Ça nous aide vraiment. Mais toujours est-il qu’il y a des insuffisances telles que les coupures d’eau. Souvent, on arrive et on ne peut pas se faire dialyser en raison de la présence d’une liste d’attente », regrette-t-elle. A cela s’ajoutent les cas de suicide qui s’avèrent nombreux chez les dialysés.

Faso7

L’article Bobo-Dioulasso : Du sang neuf pour le Centre de dialyse du CHUSS est apparu en premier sur Faso7.

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com