Les faits divers de Zatibagnan : Narcisse enceinte deux copines

Ce que femme veut, Dieu  veut, dit-on. Narcisse est désormais bien placé pour le savoir !

La copine de Safiza, Anabelle, venait de se faire larguer par son copain. Il est parti avec une Italienne torride à laquelle le jeune de Saaba n’a pas su résister. Pas même les projets de PPS (poug poussoum) qui étaient arrivés presque à maturité avec la pas moins belle Anabelle.

La jeune femme était donc plongée dans la dépression. Pleurant à longueur de journées et se lamentant aussi continuellement que la régularité avec laquelle les rayons du soleil se relayaient sur l’écorce terrestre ouest africaine en pleine journée d’avril. 

Prise de peine, Safiza, infirmière à Kaya, décida de la faire venir chez elle. A deux, elle se sentirait moins seule et l’atmosphère de la ville du Centre-Nord pourrait certainement lui changer les idées. Anabelle accepta, non sans d’abord se faire rassurer par sa copine que la situation sécuritaire était au beau fixe.

Arrivée dans la cité des brochettes de koura koura, la jeune femme se sentit en effet bien. Elle reprit des couleurs, surtout que le copain de Safiza savait se montrer amusant et très déridant. Du reste, Anabelle finit par le trouver charmant. Peut-être trop.

Elle se morigéna bien des fois, se disant qu’elle ne devrait pas nourrir des sentiments pour le mec de la jeune femme qui l’a accueillie pratiquement comme une sœur. Amour ou attirance physique ? Quoi qu’il en soit, la flamme pernicieuse grandit et elle finit par jaillir à la face de Narcisse, qui, sur le champ afficha une réprobation courtoise mais ferme.

Faiblesse ?

Anabelle ne s’avoua pas vaincue et prit son mal en patience. Jusqu’au jour où Safiza devrait se rendre pour deux semaines à Ouagadougou pour y régler quelques affaires. En partant, elle pria son homme de prendre soin de sa copine bien aimée, le temps qu’elle revienne. Pauvre Safiza !

Narcisse voulut exprimer sa désapprobation à sa copine mais se demanda comment elle pourrait réagir si jamais il lui racontait ce qu’il savait sur les projets funestes de celle qu’elle voyait comme sa meilleure amie et sa presque sœur. Il décida de se taire et de régler lui-même le problème.

Mais de problème, au lieu de le régler, il l’amplifia. Une nuit, il reçut l’appel d’Anabelle lui disant qu’elle était en train de se faire agresser dans la maison. D’abord pensant à un stratagème de la jeune femme, il voulut ne pas réagir. Puis, se disant qu’il n’aurait aucun alibi si jamais c’était la vérité, Narcisse atterrit au domicile de sa copine, qui avait effectivement été forcé. Mais le larron n’était pas allé au bout de son forfait.

Anabelle supplia Narcisse de passer la nuit dans la maison et de faire la déclaration à la police le lendemain. Narcisse resta. Au salon. Mais Anabelle le rejoignit, dans sa tenue d’Eve. Faiblesse ? Quoi qu’il en soit, Narcisse « consomma » le fruit que lui offrit la meilleure amie de sa copine.

Il repartit de la maison, le lendemain, plein de remords et de regret. Et résolu à tout dire à sa chérie. Et surtout, de tout rompre car, ne pouvant plus vivre avec ce fardeau.

Safiza revint avec un large sourire aux lèvres. Et au moment où Narcisse était sur le point de lui parler, la demoiselle lui annonça qu’elle était enceinte. Abasourdi, il ne puis plus dire ce qu’il avait en réserve. Et il devint ensuite muet lorsque quelques semaines plus tard, Anabelle lui annonça aussi qu’elle attendait un enfant de lui.

A sa place, qu’allez-vous faire ?

Zatibagnan

A vendredi prochain pour un autre fait divers !

L’article Les faits divers de Zatibagnan : Narcisse enceinte deux copines est apparu en premier sur Faso7.

Comments

comments

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com