Journées à faible émission de Carbone 2021 : L’utilisation du transport en commun encouragée

Ce lundi 13 août 2021 à Ouagadougou, a eu lieu le lancement officiel de la 9ème édition des Journées à faible émission de carbone (JFEC 2021).

Ces journées seront célébrées au “Pays des Hommes intègres” à partir de ce lundi 13 septembre 2021 au samedi 18 septembre 2021. Le thème retenu pour cette 9e édition est :« Transport durables : facteur de réduction des polluants atmosphériques ». Dans un Burkina Faso où le transport privé est très développé,  l’accent est mis sur le 3ème engagement des JFEC qui dit: « Je m’abonnerai aux transports en commun pour mes voyages ».

“On peut être Directeur général, mettre sa cravate, mais marcher à pied, prendre un bus, aller au bureau”, Siméon Sawadogo

Siméon Sawadogo, le ministre de l’Environnement, de l’Economie verte et des Changements climatiques préside ces journées. En lien avec le thème des JFEC 2021, le ministre a encouragé l’usage des moyens de transports en commun. « Il faut qu’on change de comportement. On peut être Directeur général, mettre sa cravate, mais marcher à pied, prendre un bus, aller au bureau. En Côte d’Ivoire ça se fait. Mais ici quand tu marches à pied, on se demande ‘mais il est malade ou quoi ?’. Il faut changer de comportement. On peut quitter Tampouy (ndlr : quartier de la ville de Ouagadougou), bien habillé. Tu marches, tu vas prendre ton bus, tu travailles et tu repars. », a-t-il déclaré.

Et pour montrer l’exemple, les deux ministres ont emprunté un bus de la Société des Transports en Commun de Ouagadougou (SOTRACO) pour rejoindre le siège du ministère de l’Environnement.

Les 10 engagement des JFEC sont :

Je me déplacerai à pied pour mes petites courses.

Je privilégierai le vélo pour certains de mes déplacements.

Je m’abonnerai aux transports en commun pour mes déplacements intra-urbains.

Je m’abonnerai aux transports en commun pour mes voyages.

Je pratiquerai le co-voiturage.

Je n’utiliserai pas des engins polluants.

Je veillerai à l’entretien régulier de mon engin.

J’utiliserai des énergies propres.

Je ne brûlerai pas de déchets en plein air.

J’utiliserai rationnellement le climatiseur.

Le Burkina Faso vers la valorisation des transports de masse

Notons également qu’à l’occasion de ce lancement officiel, Siméon Sawadogo, accompagné du ministre des Transports, Vincent Dabilgou et de leurs partenaires, ont procédé à la mesure de gaz d’échappement de véhicules de certains usagers de la voie au niveau du rond-point de la Patte d’Oie. Après le contrôle de son véhicule, Lassané Kiemtoré, un taximan, s’est exprimé. « Chez moi, ils ont dit que ça va. En fait, il n’y a pas longtemps que j’ai changé mon moteur », a-t-il dit.

“Nous allons tracer des voies rapides pour les bus et désormais si tu es pressé à Ouagadougou, il faut prendre le bus” (Siméon Sawadogo)

En termes de perspectives, le ministre des Transport a fait savoir que le gouvernement est en phase d’aller dans le sens des transports de masse. En effet, il a expliqué que dans le cadre du lancement de la phase opérationnelle du projet de mobilité du Grand Ouaga, le président du Faso, Roch Kaboré, va faire livrer 300 bus dans la ville de Ouagadougou dans un an, et probablement aussi un autre projet pour la ville de Bobo-Dioulasso, conformément à son programme sur le transport durable. « Donc nous sommes en train d’aller dans le sens des transports de masse. Nous allons tracer des voies rapides pour les bus et désormais si tu es pressé à Ouagadougou, il faut prendre le bus », a-t-il indiqué.

Limitation des âges des véhicules entrants au Burkina Faso

Par ailleurs, le ministre Vincent Dabilgou a exprimé une fois de plus son intention de faire adopter un décret pour limiter l’âge des véhicules entrants sur le sol burkinabè. Il a demandé l’accompagnement du patron du département de l’environnement pour la réalisation de ce projet. « Il faut que le ministre (ndlr : Siméon Sawadogo) m’accompagne une deuxième fois, parce que je suis allé avec mon décret, pour limiter l’âge des véhicules. Politiquement on m’a flatté pour dire de revenir. Il faut que dans ce cette année-là, nous puissions faire comme la Côte d’Ivoire, réduire substantiellement l’âge des véhicules dans notre pays. », a déclaré le ministre en charge des Transports.

“Il faut que dans ce cette année-là, nous puissions faire comme la Côte d’Ivoire, réduire substantiellement l’âge des véhicules dans notre pays” (Vincent Dabilgou)

Dans le cadre de la célébration de ces Journées, en plus de la séance de mesure des gaz d’échappement des véhicules à moteurs, il est prévu un grand panel relatif au thème de la présente édition, des jeux radiophoniques, des plateaux télé, la commémoration de la 36ème Journée de protection de la couche d’ozone, un cross populaire et le contrôle gratuit des gaz des systèmes réfrigérants et de climatisation des véhicules au Bureau Ozone sis au quartier Zone du Bois de Ouagadougou.

En rappel, cela va faire plus de 10 ans que les JFEC ont été lancées par le ministère en charge de l’environnement, dans le but de contrôler la pollution atmosphérique.

Josué TIENDREBEOGO

Faso7

L’article Journées à faible émission de Carbone 2021 : L’utilisation du transport en commun encouragée est apparu en premier sur Faso7.

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com