Politique

Burkina Faso : Une formation au profit des nouveaux députés

L’Assemblée nationale, en collaboration avec le Programme commun d’appui à l’Assemblée nationale (PROCAB), a organisé ce 13 septembre 2021, une session de formation au profit des nouveaux députés. La première session de cette formation se déroule à Ouagadougou et est placée sous le thème : « Démarche et outils d’audition parlementaire. »

Permettre aux députés de maîtriser les techniques (méthodes et outils) qui leur permettront d’assurer efficacement leur rôle de contrôle de l’action du gouvernement et de la légifération, c’est l’objectif visé par cette session de formation, la première d’une série, pour les nouveaux députés.

« Au cours de ces travaux, les députés sont appelés à auditionner les acteurs tels que les membres de l’exécutif, la société civile ou tout autre individu jugé utile, pour mieux les éclairer sur les documents soumis à leur examen », a laissé entendre Karim Oubda, conseiller spécial du président de l’Assemblée nationale.

Cette formation entre dans le cadre de la réalisation de deux axes du plan stratégique 2016-2020 de l’Assemblée nationale, à savoir le renforcement de la capacité opérationnelle des députés dans le cadre de leur mission de contrôle de l’action gouvernementale.


« Nous avons tous à cœur de croire que la présente session de formation, en sus de son objectif pédagogique, pourra permettre aux députés de renforcer leur volonté à challenger, à questionner et à interpeller tous les acteurs œuvrant à améliorer la bonne gouvernance et le quotidien du citoyen burkinabè. Un député bien formé réussit aisément ses auditions et participe ainsi au vote de lois pertinentes au service des populations », a indiqué Tom Cormier, président directeur général du Centre parlementaire canadien.

C’est le consultant Robert Yougbaré, recruté après une procédure d’appel d’offres, qui sera chargé d’accompagner les députés tout au long de leur formation.


Il s’agira, entre autres, pour lui de les outiller sur la méthodologie et les exigences de l’audition parlementaire, de les familiariser avec les outils de recherche documentaire et pour une meilleure formulation des questions, de les doter d’outils permettant une meilleure élaboration des documents synthèses post-audition.

Cette formation se fera en deux sessions. Pour cette première session de formation qui se déroule sur deux jours, 15 nouveaux députés sont attendus.

Hanifa Koussoubé (Stagiaire)
Lefaso.net

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com