Retrait des enfants et femmes en situation de rue: Laurence Ilboudo/Marchal rend visite aux maîtres coraniques exemplaires

Dans le cadre de l’opération de retrait des enfants et femmes en situation de rue débutée en 2018, le ministère en charge de l’action humanitaire dit avoir demandé l’adhésion des maîtres coraniques, considérés comme étant des acteurs clés de l’opération. Ce 13 septembre 2021, Laurence Ilboudo/ Marshal est allée rencontrer des maîtres coraniques qui ont accepté d’accompagner son département et qui sont considérés comme des modèles.

Sur 282 maîtres coraniques, des conventions avaient été signées avec 70 d’entre eux en juillet 2020. Ces maitres coraniques devaient respecter certaines exigences afin de bénéficier d’un accompagnement de la part du gouvernement.

Ce sont deux de ces 70 maîtres coraniques qui ont bénéficié de la visite de la ministre Laurence Marshal/Ilboudo. Il s’agit de Yaya Bara et Sheikh Mohamed Gany Diallo. Avec chacun une vingtaine d’élèves, ces deux maîtres coraniques qui résident au quartier Bénogo de Ouagadougou, ont interdit la mendicité à leurs apprenants. En effet, Les élèves, majoritairement des jeunes garçons, en plus de l’apprentissage du coran qu’ils font chaque soir, apprennent d’autres métiers comme la couture, la soudure et la menuiserie pendant la journée.

Laurence Marshal/Ilboudo s’est dit satisfaite à l’issue de la visite. « Nous voulons que les citoyens burkinabè comprennent que l’aumône c’est bien mais il faut les formes d’aumônes justes », a-t-elle déclarée. Selon elle, encourager la mendicité en donnant de l’argent aux enfants dans la rue ne contribue pas à construire l’avenir de ces derniers. Elle encourage par ailleurs, à ce que les aumônes soient faites aux maîtres coraniques afin que ces derniers puissent les utiliser pour bien prendre soin des enfants.

Pour la ministre en charge de l’action de l’action humanitaire, il est important de retirer les enfants de la rue car non seulement celle-ci est devenue très dangereuse même pour les adultes, mais aussi pour apprendre aux enfants, que, c’est à la sueur de son front, que l’être humain devrait se prendre en charge et non pas en demandant la charité des autres dans la rue. « L’apprentissage religieux que nous devons donner aux enfants est bon mais il est important aussi de donner un apprentissage à la vie professionnelle et à la vie active », s’est-elle exprimée.

A en croire la Ministre Laurence Ilboubo/Marchal, son ministère fera des efforts afin d’apporter un accompagnement plus conséquent aux maîtres coraniques considérés comme étant des modèles. Il va s’agir de leur apporter des vêtements, de la nourriture et des « pécules » afin de les permettre d’agrémenter la nourriture des enfants.

Très satisfaits non seulement de l’action du ministère à leur égard mais surtout de la visite de la ministre Laurence Ilboudo/Marchal, Yaya Bara et Sheikh Mohamed Gany Diallo ont exprimé leur gratitude à cette dernière et ont fait la promesse de continuer à enseigner le coran aux enfants tout en les permettant d’apprendre des métiers afin d’être des citoyens exemplaires dans l’avenir.

Faso7

L’article Retrait des enfants et femmes en situation de rue: Laurence Ilboudo/Marchal rend visite aux maîtres coraniques exemplaires est apparu en premier sur Faso7.

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com